La Fondation franco-albertaine courtise Calgary

Le 24 mai dernier, la Fondation Franco-albertaine et le cabinet d’avocats Borden Ladner Gervais (BLG), en collaboration avec le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDEA) et de l’Association des juristes d’expression française de l’Alberta (AJEFA), ont offert une réception, à laquelle, une trentaine de professionnels francophones étaient conviés. Le but de cette opération charme était de rencontrer particulièrement les francophones qui travaillent dans le milieu des affaires.


« Il y a deux choses importantes pour nous aujourd’hui. On désire parler aux professionnels francophones pour nous faire connaitre auprès d’eux. Il y a un tiers de francophones qui vit à Edmonton. Un autre tiers vit à Calgary et le dernier en région. Nous voulons donc être plus présents ici. En effet, il s’agit de notre quatrième activité cette année », a confié le directeur général et du développement de la FFA, Joël F. Lavoie.

L’autre objectif de la soirée consistait à annoncer la composition des membres du comité de développement de la fondation dans la métropole albertaine. Ce comité sera composé de Zacharie Magnan, Guy Le Blanc, Bianca Kratt, Jean-Philippe Couture, Josée Tremblay, Kate Peters et Nicole Buret. La mission de ce comité consistera à développer la philanthropie auprès des francophones et francophiles de la ville.

Plusieurs jeunes professionnels ont répondu à l’invitation. Leur motivation en assistant à cette soirée était de mieux connaitre la fondation. « Ça fait six ans que je suis à Calgary. Je suis venue ici pour connaitre ce que fait la FFA », a indiqué Marialy Randronary qui travaille comme chargée de projets chez Canadien Pacifique.

Un adage bien connu dans le milieu des affaires dit que le réseautage est une condition essentielle au succès. D’où l’importance de cette soirée. « Tisser des liens et réseauter sont des objectifs de la Fondation. On partage cette vision. Car, c’est essentiel de bâtir des contacts. Nous avons beaucoup de francophones au sein de notre cabinet et nous avons un bureau à Montréal » a mentionné Me Jean-Philippe Couture, avocat chez BLG, dans son allocution.

Pour le président-directeur général du CDÉA, Marc Tremblay, il est primordial pour toute organisation francophone œuvrant à Calgary de chercher à attirer les nombreux francophones professionnels.

Selon lui, il y aurait plusieurs francophones et francophiles dans divers secteurs financiers. « C’est une belle opportunité de rencontrer les nouveaux visages. Ce soir, les invités sont des nouvelles figures. On va leur présenter le CDÉA et les Fonds de dotation. Ce que je trouve intéressant est qu’il y a beaucoup de francophones qui sont dans les affaires et qui sont trop impliqués dans leur travail. Ils ne participent pas aux activités normalement. On leur donne donc l’opportunité de venir nous découvrir. »

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut