Coup de théâtre au Théâtre à Pic

Le Théâtre à Pic (TAP) a annoncé le 10 septembre qu'il prenait une année sabbatique. La programmation théâtrale sera donc suspendue durant toute cette période. Après une fin de saison mouvementée, ses principaux représentants ont décidé de s’accorder une période de réflexion, afin de travailler au réalignement stratégique de l’organisme.

Theatre a Pic

« Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour », Confucius. C’est pour ne pas tomber dans les travers de cette célèbre maxime que la première page du site internet du Théâtre à Pic a décidé de se retirer des planches durant une année. La décision fut prise en juillet par le conseil d’administration en poste lors de son assemblée générale extraordinaire (AGE).

Cette décision s’explique par : « un essoufflement des bénévoles qui veulent s'impliquer au niveau du conseil d’administration, et une saison mouvementée» aux dires de Marcia Mailloux, co-fondatrice et présidente, qui reprend les rênes de l’organisme. « Le conseil ne pensait pas qu'il pouvait trouver des personnes qui voudraient se ré-impliquer, c'est pour ça que je me suis ré-embarquée », dit celle qui croit dur comme fer au Théâtre à Pic.

Un directeur artistique dévoué qui s’en va

Lors de cette AGE, Inouk Touzin a par ailleurs démissionné de son poste de directeur artistique qu'il occupait depuis 2010, soit depuis les débuts du Théâtre à Pic. « La décision de me retirer du poste de directeur artistique ne fut pas prise à la légère, mais j’estime qu’à ce moment, il est important de réfléchir à l’avenir de la compagnie post-Inouk. De plus, j’ai donné beaucoup au cours des dix dernières années. Il est temps de penser aux dix prochaines, savoir comment mieux partager la charge de travail, augmenter le financement et créer une équipe avec l'ensemble des compétences nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme », confiait Inouk Touzin à la suite de l’AGE.

« Depuis le début de notre collaboration, j’ai vu Inouk grandir sur plusieurs plans professionnels, comme celui de la maîtrise de la mise en scène. Ce fut un plaisir de travailler ensemble toutes ces années, car nous avons développé une belle complicité… », a réagi Marcia Mailloux au sujet du directeur artistique sortant.

Un contexte particulier

Alors que l’ancien conseil d’administration envisageait de fermer la compagnie, Marcia Mailloux, est revenue à la présidence épaulée par une équipe d’expérience dont la majorité est composée de vétérans du C.A. de la coopérative. On y retrouve Inouk Touzin, et les administrateurs Louise Forsyth, Yoan Barriault, et Jean-François Schell.

« N’oublions pas que le théâtre francophone à Calgary a tendance à vivre de grands remous périodiquement, que ce soit Le Cercle français ou la Société de Théâtre de Calgary, organismes qui nous ont précédés, c’est maintenant à notre tour de chercher le moyen d’aller de l’avant », confie la présidente Marcia Mailloux. Ainsi, l'équipe a donc choisi de prendre une année de recul pour élaborer une nouvelle stratégie, réévaluer le mode de gestion et consulter la communauté francophone de Calgary sur l'importance d'avoir du théâtre en français.

Même si sur le plan financier, l’organisme n'a pas réussi à obtenir assez de financement pour avoir les trois employés nécessaires à son bon fonctionnement, « le Théâtre à Pic a progressé depuis 2010, et s'est démarquée par l'excellence de ses pièces communautaires, son improvisation mensuelle francophone et ses ateliers d'éducation artistiques offerts aux enfants et aux adultes », confie l’ancien directeur.

Une nouvelle page à écrire

Tandis que la programmation théâtrale est suspendue, le TAP souhaite rester actif dans certains domaines qui lui tiennent à cœur, comme l’éducation artistique. Ce volet demeurera actif. Pour plus d’informations sur le TAP (toutes les informations nécessaires sont sur www.theatreapic.ca).

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut