Imprimer cette page

La francophonie bien représentée

Du 16 au 25 août, au parc Elliston à Calgary, le pavillon francophone a pu faire la promotion de la présence de la communauté franco-albertaine. Entre retour historique sur la contribution francophone et présentation de la diversité culturelle, le pavillon n’est pas passé inaperçu auprès des milliers de visiteurs.

Linterieur du pavillon

C’est le festival le plus explosif de l’Alberta et la francophonie était de la partie ! Ouvert de 18 h à 21 h lors des cinq soirs des feux d’artifice, le pavillon francophone s’est ajouté à la grande démonstration de la diversité culturelle de Calgary.

La roue de la fortuneHistoire et diversité

« Ça fait plus de dix ans que le pavillon francophone fait partie du Global Fest », précise Marie-Thérèse Nickel, agente de développement de projet pour l’ACFA régionale de Calgary. Cette année, les visiteurs ont pu retrouver le violoniste Jérémy Gignoux au pavillon le 16 août. « Le violon démontre les racines francophones au Canada », souligne la responsable. Le groupe Dépaysés, originaire de Canmore, a occupé la grande scène du festival ce soir-là.

« On est au Global Fest pour faire la promotion de la francophonie », explique Marie-Thérèse Nickel. D’un côté, le pavillon a mis en avant la contribution historique des francophones au développement de la ville de Calgary avec plusieurs explications au sujet de Rouleauville. Des ceintures fléchées franco-albertaines ont également été vendues.

Le stand de Sylla BassirouDe l’autre, la tente a fait la promotion du multiculturalisme au sein même de la francophonie. Une grande carte du monde montrait par exemple tous les pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie. Sylla Bassirou, un artiste africain originaire du Sénégal, était présent du 16 au 25 août pour tenir son stand de bijoux en argent qu’il confectionne lui-même et a animé plusieurs soirées au rythme du djembé. « Sylla représente le présent de la francophonie et le multiculturalisme », évoque l’agente de l’ACFA.

Une fenêtre sur la francophonie

Grâce à un partenariat avec Air Canada, une roue de la fortune proposait aux visiteurs de découvrir toutes les destinations internationales francophones de la compagnie aérienne. Intitulée Le jeu franco mystère, la roue donnait la chance aux participants d’en apprendre plus au sujet des pays francophones. Les gagnants sont repartis avec une valise Air Canada suite à un tirage au sort.

Brisebois la mascotte du Festival des Sucres etait de la partie au Global Fest

Parmi les visiteurs du pavillon, beaucoup de francophiles : des jeunes du Campus Saint-Jean, des parents et des élèves des écoles d’immersion. « Ils étaient contents de venir passer du temps avec nous. Ils démontrent un bon intérêt à essayer de parler français et à connaître l’histoire de Rouleauville », constate Marie-Thérèse Nickel. De son côté, Madeleine Gustavson, coordonnatrice des activités estivales, se dit heureuse d’avoir vu un tel mélange. « C’était vraiment bien, tous ces parents qui encourageaient leurs enfants à parler français, tout le monde qui se rassemblait autour du pavillon ».

Le Campus Saint-Jean, Connexion Carrière et l’Alliance française de Calgary comptaient aussi parmi les partenaires. Tous ont apporté un soutien financier et sont venus plusieurs soirs pour aider à l’animation du pavillon.

Enfin, la mascotte du Festival des Sucres de Calgary, Brisebois, a fait son apparition les 16, 18 et 25 août. Très populaire avec les enfants, il a donné l’occasion de faire la promotion d’une autre activité mettant en avant la francophonie de la région.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)