Imprimer cette page

2e Rendez-vous des philanthropes de Calgary

L’abbé Noël Farman et le président de la FFA Ghislain Bergeron entourent la famille Klassen de Calgary. (photo : MHB PHOTO-GRAF)Le président de la Fondation franco-albertaine, (FFA), Ghislain Bergeron, estime que ce rendez-vous a atteint son objectif : « Lors de cette soirée, de nombreux et importants acteurs de la francophonie de Calgary se sont rassemblés pour célébrer leur amour de la francophonie. »

En effet, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées pour l’évènement qui était organisé en collaboration avec le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), l’Association des juristes d’expression française de l’Alberta, l’Association canadienne-française de l’Alberta régionale de Calgary, le Théâtre à Pic, le Club Inter de Calgary, le Cercle de collaboration, l’Alliance française de Calgary et la FFA.


D’entrée de jeu, la nouvelle coprésidente de l’Alliance, Alfie Hufman, a rappelé l’importance pour l’Alliance française de travailler avec toute la francophonie de Calgary et de l’Alberta.

La soirée a permis à Kate Peters, membre du CA de la FFA, de présenter les réussites de la Fondation dans la région.

Pierre Magnan a ensuite présenté le Fonds de la famille Denis-et-Marilyn-Magnan créé en l’honneur de ses parents pour appuyer les étudiants au 2e cycle universitaire, appui de plus en plus important.

Marc Tremblay, le directeur général du CDÉA, a partagé la belle initiative du Fonds Venence-et-Andrée (Morissette)-Côté du CDÉA.

La soirée s’est poursuivie avec la signature officielle, par Glen Taylor et Nicole Buret, d’un tout nouveau fonds : le Fonds de dotation de l’École secondaire publique francophone de Calgary (École de la Rose sauvage) qui a été créé grâce à des dons de 7250 $.

Marc Lalonde a parlé de l’implication de son père, Roger Lalonde. Jocelyne Wandler a ensuite présenté le Fonds Club Inter / Roger-Lalonde créé pour honorer le travail exceptionnel de feu Roger Lalonde.

Cela a été suivi par la présentation de beaux témoignages de Carmel Despins Klassen, Rudolph Klassen et Roy Klassen du Fonds de la Famille Despin-Klassen, le premier fonds à appuyer les services francophones au sein d’une paroisse. Le prêtre de la paroisse Sainte-Famille, l’abbé Noël Farman, était présent pour remercier la famille de cette initiative.
 
La soirée s’est terminée avec un mot de Stéphanie Duffort, enseignante à l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys et étudiante à la maitrise en administration scolaire, qui a reçu lors de l’évènement la toute première bourse Lionel-T-Rémillard.

 


 

Évaluer cet élément
(0 Votes)