CANAF : Démarrer sa nouvelle vie sur de bonnes bases

Lancé en juin dernier lors de l’Assemblée générale annuelle du Centre d’accueil des nouveaux arrivants francophones (CANAF) de Calgary, le programme de jumelage apporte un accompagnement personnalisé aux nouveaux résidents francophones s’établissant à Calgary. Permettant de démarrer sa nouvelle vie albertaine du bon pied, le projet met en relation les nouveaux arrivants avec des bénévoles-mentors, dont le CANAF est activement à la recherche.

L’initiative de jumelage du CANAF vise à offrir aux immigrants fraîchement débarqués à Calgary un service de conseils pratiques, offerts par des bénévoles. Ces derniers, considérés comme des mentors, conseillent alors le nouvel arrivant afin de faciliter son intégration dans la communauté francophone, à la fois sur les plans social, culturel et professionnel. « Il s’agit de favoriser une intégration par le réseau des personnes déjà intégrées », ponctue Esdras Ngenzi, directeur général du Centre.

Si le projet était en réflexion au sein du CANAF depuis quelques années, il a pu se concrétiser lorsque le Community Initiatives Program (CIP), un programme provincial du Ministère de la Culture et du Tourisme de l’Alberta, a apporté son appui financier.

Trouver ses marques

Le jumelage facilite la vie des nouveaux arrivants : « Le programme donne un cadre et un contexte au nouvel arrivant et à sa famille. Il est connecté directement à un réseau social et communautaire pour apprendre plus vite », commente le directeur du CANAF.

Si le Centre offrait déjà des services de conseil, le nouveau programme vise à accompagner de manière plus pratique l’arrivée des francophones : « C’est un travail différent de celui des conseillers car les conseillers ne fournissent pas d’accompagnement sur le long terme. Le jumelage, lui, est informel, permet de faire grandir le réseau de la personne, facilite les échanges et peut aussi couvrir les membres de la famille du nouvel arrivant », indique Esdras Ngenzi.

Couvrant ainsi beaucoup d’aspects pratiques de la vie quotidienne, telles que les sorties, les activités en famille, ou encore le logement, le travail ou le magasinage, ce réseau de bénévoles-mentors permettra sur le long terme au CANAF d’acquérir un ancrage plus profond dans la communauté francophone albertaine, insufflant ainsi une nouvelle dynamique afin de mieux servir leur clientèle.

Presentation du programme de jumelage en juin 2017 3

Besoin de plus de bénévoles

Le directeur général du CANAF lance un appel aux membres de la communauté : « Nous sommes à la recherche de bénévoles ». Trois mois après son lancement, le programme a attiré quelques personnes qui se sont proposées comme bénévoles mais cela ne suffit pas. « Le travail continue pour trouver plus de gens. On ne s’attend pas à ce que ce soit un processus rapide », relève le responsable.

Dans l’optique de recruter de nouveaux mentors, des outils de promotion ont été mis en place, notamment une brochure disponible au Centre et distribuée aux divers événements de la communauté de Calgary.

Pour les personnes qui s’intéressent au jumelage, rendez-vous sur le site du CANAF à http://canaf-calgary.ca/contact/ pour plus d’informations. Notons que pour pouvoir devenir un mentor, il faut avoir vécu au moins 5 ans au Canada, dont 2 ans à Calgary au minimum.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut