Imprimer cette page

Cité des Rocheuses, un Centre d’accueil pour les nouveaux arrivants

Un nouveau lieu de services et d’accueil pour les nouveaux arrivants a ouvert ses portes, le 4 juillet, à la Cité des Rocheuses. Quel en sera l’intérêt pour la communauté francophone ?

« Le bouche à oreille commence à fonctionner, les gens viennent nous poser des questions », se réjouit Hervé Stéclebout, directeur général de la Cité des Rocheuses à Calgary. Différents services personnalisés tels que des ateliers pratiques, des séances d’informations (formulaires, allocations familiales, partenariats avec d’autres organismes pour les bons référencements) sont proposés aux nouveaux arrivants, ainsi qu’un camp de jour pour les enfants.

 

Selon le directeur de la Cité, d’une part, le camp de jour facilitera la démarche des parents dans leur processus de recherche d’emploi durant la journée. D’autre part, il favorisera l’intégration des enfants francophones dans leur nouvel environnement.

 

Dans le Recensement de 2016, Statistique Canada a révélé que 88 220 Albertains ont le français comme langue maternelle, ce qui représente une hausse de 8,8% depuis 2011 et une hausse de 28,9% depuis 2006. « Grâce aux contacts que l’on a pris et toutes les autres organisations qui sont aussi demandeurs à ce que l’on offre des services en français à la communauté, ça commence à prendre », souligne M. Stéclebout.



La genèse du projet

Une demande avait été faite en 2015 auprès de Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (l’IRCC) qui avait dans un premier temps différé la prise de décision. Puis, en septembre 2016, le service décide d’accéder à la demande. Une négociation est alors entamée afin de définir un budget et un programme entre février et mars 2017 autour de cette proposition de services pour un établissement destiné aux nouveaux arrivants. Entre avril et juin, une phase de préparation a permis de mettre en place les services d’accueil actuellement ouverts.

Calgary
 

 

L’intérêt d’un autre point de service

L’annonce de l’ouverture de ces services d’accueil pour les nouveaux arrivants a suscité la polémique, notamment vis-à-vis du risque de voir certains services d’accueil se dédoubler au sein de la communauté. « Comme je le mentionne souvent, les anglophones ont différents points de services comme Newcomers, CCIS, Immigrant Services », déclare le directeur de la Cité des Rocheuses.

 

Selon Hervé Stéclebout, l’avantage de ce nouveau point de service est d’offrir une synergie avec les autres organisations déjà présentes, que ce soit la Société de la petite enfance et du Sud de l’Alberta (SPEFSA), ou le Centre de Ressources Francothèque (CRF). Une entente de contribution est actuellement signée pour une période de trois ans. Cette  initiative est appuyée et financée par Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (l’IRCC).

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)