Dictée Paul Gérin-Lajoie : un élève albertain l’emporte pour l’Ouest du Canada

La 26e édition de la Dictée Paul Gérin-Lajoie a vu un écolier albertain être récompensé du titre de gagnant pour l’Ouest du Canada. Issu de l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys à Calgary, Alexandre Risbud-Vincent a fièrement représenté l’Alberta à la Grande finale de la compétition qui s’est tenue à Montréal dimanche 21 mai.

Dictee1

Depuis le début de l’année, ce sont près de 300 000 enfants à travers le monde qui se préparaient à la dictée Paul Gérin-Lajoie. Un grand nombre d’écoles francophones ou d’immersion participaient, que ce soit au Canada, à l’instar des écoles des conseils scolaires albertains Centre-Nord et FrancoSud, aux États-Unis, au Sénégal, en Algérie ou encore au Maroc. Seulement 80 élèves ont ensuite été choisis pour participer à la Grande finale du 21 mai.

L’Alberta à l’honneur

Alexandre, 11 ans, représentait l’Alberta et a gagné dans la catégorie régionale de l’Ouest. « C’était une expérience très valorisante », estime sa maman. L’orthographe, et plus largement l’amour pour la langue française, est une affaire de famille chez les Risbud-Vincent. Le grand frère d’Alexandre, Gabriel, avait en effet déjà gagné le même prix il y a plusieurs années. « Nous sommes très fiers de parler français en Alberta. On a pu inculquer cette fierté aux enfants », commente Mme Risbud-Vincent. Cette fierté est d’autant plus grande que « parfois on se dit que notre français n’est pas au même niveau que celui des autres », songe-t-elle.

Mélissa Morasse, enseignante à l’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys de la classe de 5e/6e année où Alexandre étudie, constate que la dictée PGL est « un défi de taille pour les élèves ». L’événement est à la fois l’occasion pour eux d’approfondir leurs connaissances et de se surpasser. « Pour plusieurs élèves, le fait de représenter leur école pour ensuite avoir la chance de se rendre à Montréal est une motivation en soi », relève l’enseignante. En outre, la rencontre leur permet de prendre conscience de l’envergure de la communauté francophone.

Une bonne orthographe pour une bonne cause

La Fondation Paul Gérin-Lavoie est un organisme à but non lucratif dont la mission depuis 25 ans est de contribuer à l’éducation, l’alphabétisation et la formation professionnelle des enfants et des jeunes vivant dans les pays en développement, tels que le Bénin, la Guinée, le Mali, le Sénégal et Haïti.

Dans le cadre de la dictée, une Cueillette du partage est organisée. Elle permet aux enfants participants de solliciter des dons de la part de leur entourage pour chaque mot bien orthographié. « Les enfants peuvent s’engager activement », remarque Mme Morasse. La moitié des dons ainsi récoltés est remise à la Fondation tandis que la seconde partie revient à l’école de l’enfant, afin de financer des projets scolaires.

L’école Sainte-Marguerite-Bourgeoys, grâce à ses 468 élèves participants, a ainsi amassé plus de 3 600 dollars, dont la moitié a été reversée à la Fondation PGL.

 

Dictee

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut