Imprimer cette page

Rendez-vous Canada 2017 : L’Alberta séduit le marché mondial

La 40e édition des Rendez-vous Canada a réuni plus de 1 800 représentants d’entreprises, partenaires et organisations touristiques au centre BMO de Calgary ce mardi 16 mai. Cette grande foire a permis de mettre en lumière les atouts des provinces et territoires canadiens sur le marché du tourisme mondial. L’Alberta, hôte de l’événement, a particulièrement charmé les participants.

rvc

Parmi tous les exposants présents aux Rendez-vous Canada 2017, une cinquantaine faisaient la promotion de l’Alberta, dont Julie Fafard, directrice du développement touristique et entrepreneuriat au Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), qui se réjouit tout spécialement du succès de cette édition : « C’est la septième fois que je participe aux Rendez-vous. C’est agréable de voir l’évolution. D’année en année, il y a de plus en plus d’exposants », remarque-t-elle.

Une opération séduction

Le rôle de Mme Fafard est de mettre en avant les atouts de la province auprès des marchés touristiques francophones, qui comprennent notamment la France, la Belgique, la Suisse et le Québec. Ces marchés constituent de grosses opportunités économiques, surtout au regard de récentes estimations qui prévoient, par exemple, une augmentation de plus de 6% du nombre de touristes français au Canada pour 2017.

Organisés en collaboration avec Destination Canada et l’Association de l’Industrie touristique du Canada, les Rendez-vous visent ainsi à assurer que l’Alberta puisse bénéficier de la croissance de ce marché. Le CDÉA joue le rôle d’agent local de liaison afin d’aider les entreprises, les acheteurs et vendeurs à s’entendre. « Ils apprécient les outils mis en place, tels que le site web, le guide touristique, et la possibilité d’être aidés pour obtenir des contacts et des tarifs préférentiels », renseigne Mme Fafard.

L’Alberta vue différemment

Souvent peu ou mal informés, les représentants des marchés francophones n’ont pas connaissance de la disponibilité des services bilingues offerts par la province. « Beaucoup ont été épatés qu’il y a autant de francophones en Alberta pour servir leur clientèle », constate la directrice du développement touristique au CDÉA.

En outre, la perception de la province semble changer. « Cela faisait plus de dix ans que les Rendez-vous n’avaient pas eu lieu en Alberta. Aujourd’hui, les gens ont une autre perception. Les stéréotypes ont pu être détruits », indique Julie Fafard. « Les agences et tour operators ont eu la chance de faire un tour de l’Alberta pour découvrir les différentes régions de la province et avoir une meilleure connaissance du terrain et des produits touristiques », précise-t-elle.

La ville de Calgary aurait notamment beaucoup impressionné et participerait à donner une meilleure image de l’Alberta selon la directrice. Ce changement de perception a même donné l’idée aux agences d’ajouter la ville comme étape dans les itinéraires de voyage.

 

« Aujourd’hui, les gens ont une autre perception de l’Alberta », Julie Fafard.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)