Imprimer cette page

En l'honneur du soldat Rouleau

C'est le coeur lourd et la tête remplie de souvenirs que la communauté de Calgary s'est rassemblée, du 1er au 11 novembre dernier, pour rendre hommage aux soldats qui ont donné leur vie au nom de la liberté. Initié et géré par Murray Mccann, le Projet commémoratif Champ des Croix s'est déroulé le long du boulevard Memorial. La cérémonie d'ouverture honorait Henri Joseph Rouleau, soldat francophone mort durant la Première Guerre mondiale.

Capturedd« Lorsque nous avons découvert la croix du soldat Rouleau l'année dernière, l'idée d'organiser une journée commémorative spécialement en son honneur est apparue », se souvient Suzanne de Courville Nicol, présidente fondatrice de la Société Historique Francophone de Calgary et Sud de l'Alberta (SHFCSA).

Une cérémonie d'ouverture émouvante

Lors de cette première journée, les citoyens présents ont pu assister à la levée du drapeau franco-albertain, « et c'était une première », souligne Mme de Courville Nicol. Pour la communauté francophone, elle nous confirme que ce moment était très touchant. De plus, l'Hymne national du Canada a été chanté en français, guidé par la chorale d'enfants de Master's Academy. « Un autre moment qui fut significatif pour les francophones de Calgary », continue-t-elle.

Du début à la fin, cette journée d'ouverture s'est déroulée de façon bilingue. « Le but est toujours de sensibiliser la population anglophone aux contributions innombrables des francophones depuis 1872, à Calgary », explique-t-elle. Avec la commémoration du soldat Rouleau, elle nous assure que ce fut un succès. Les gens présents ont pu en apprendre davantage sur un personnage, une famille qui a grandement contribué dans le développement de la ville.

Le Conseil scolaire FrancoSud, les représentant des scouts, des membres de l'église, et plus d'une centaine de personnes sont venues commémorer le soldat Rouleau.

Calgary6Un projet en constante évolution

Le projet commémoratif a été mis en oeuvre et est et géré par Murray Mccann, président de la Fondation Mccan. Comme l'a expliqué Mme de Courville Nicol, c'est en assistant à un événement de la sorte aux États-Unis qu'il a décidé, très ému, d'amener le concept à Calgary. Au début, les organisateurs avaient réuni environ 300 noms. Déjà l'année dernière, ils étaient rendus à quelque 3 200. « C'est un projet de commémoration pour tous les soldats qui ont perdu la vie au combat, et des croix continuent d'être ajoutées chaque année », ajoute-t-elle.

Pour chaque nom, une croix. L'ensemble des croix sur le long du boulevard produit un effet assez touchant, comme le constate Danielle Boudreau, vétérante de l'armée canadienne, dans une entrevue à Hello Bonjour Alberta. « Les croix parlent d'elles-mêmes, c'est pourquoi on garde les discours presque nuls », ajoute-t-elle. D'année en année, le travail que constitue la fabrication, la mise en terre, le retrait et le nettoyage des croix s'agrandit. Par chance, les bénévoles sont très nombreux à proposer leur aide, et le résultat s'en voit saisissant.

Pour les jeunes, Mme de Courville Nicol crois que l'événement « apporte un sentiment d'appartenance et de fierté face aux pionniers qui ont tellement contribué, jusqu'à donner le sacrifice de leur vie, tel l'a fait le soldat Rouleau ».

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Éléments similaires (par tag)