Rising Abruptly : escalade dans l’univers de Gisèle Villeneuve

À l’occasion du lancement de Rising Abruptly, qui a eu lieu le mardi 13 septembre à la librairie du Shelf Life Books à Calgary, Le Franco a rencontré l’auteure pour parler du recueil de nouvelles et de son univers.

9781772122619Qui a le vertige devrait s’abstenir. Dès la première nouvelle, le lecteur dérive dans le style de Gisèle Villeneuve et se laisse porter dans les hauteurs des sept nouvelles du recueil. La montagne, étant une passion chez l'auteure, est le thème qu'elle a choisi. Le Franco a commencé l’interview dans la bonne humeur en retraçant le parcours de l’écrivaine.  

Le Franco : Romancière, nouvelliste, dramaturge, traductrice, scénariste, rédactrice et journaliste radio, plusieurs cordes à votre arc ! Avez-vous su très tôt que vous vous destiniez à une carrière d’écrivaine ?

Gisèle Villeneuve : Évidemment, comme beaucoup d’écrivains d'ailleurs. Il n’y a rien de mystérieux ou de sorcier là-dedans. Depuis l’âge de 6 ans, je savais que voulais écrire.  

LF : Sans compter les essais, les traductions littéraires et les pièces de théâtre, Rising Abruptly est votre septième ouvrage. De quoi s'agit-il ?

GV : Il est constitué de sept nouvelles, surtout sur le sujet de la montagne, qui sont basées en grande partie sur mes expériences personnelles. Dans ces nouvelles, un certain nombre de sujets autres se sont imbriqués avec le thème principal. C’est d'ailleurs une de mes pratiques en écriture : prendre deux sujets qui, de prime abord, ne semblent avoir aucune connexion, puis les faire travailler ensemble.

LF : Où avez-vous trouvé l’inspiration pour écrire ce livre ?

GV : L’inspiration est quelque chose de tellement mystérieux que je ne saurais décrire ce que c’est et d’où ça vient (rires). Dans ce cas-ci, je travaillais depuis longtemps à un roman de longue haleine en anglais sur le sujet de la montagne. J’avais besoin de prendre congé de ce travail. Alors chaque samedi, j’ai décidé d’écrire des nouvelles sur ce même sujet parce que c’était des textes plus courts, plus légers, et que chaque nouvelle était différente. Rising Abruplty était né.

LF : Vous êtes une écrivaine confirmée et vous jouissez d’une reconnaissance en Alberta. En tant qu’artiste accomplie, que représente Rising Abruptly dans votre oeuvre, une étape ?

GV : Chaque livre qu’on écrit est une étape en soi. Là demeure l’évolution du travail d’écriture. Je continue donc à écrire en sortant des sentiers battus, en jouant sur les clichés puis en les retournant à l’envers,  en écrivant de façon différente et non pas très linéaire.                   

LF : Cette façon que vous avez d’insérer dans une même phrase de l’anglais et du français, d’où ça vous vient ?

GV : Dès mes premières expériences, je cherchais ma voix.  Je l'ai finalement trouvée le jour où j'ai écrit le texte Visiting Elisabeth (l’œuvre qui a marqué un tournant dans la carrière de l’auteure). Dans cette narration à la première personne, j’écrivais le texte en anglais, mais avec plusieurs mots français. Cette voix-là a complètement fait éclater mon écran d’ordinateur et je n’ai plus jamais regardé en arrière.

LF : Pourquoi avoir choisi d’écrire Rising Abruplty en anglais ? Comment cela fonctionne-t-il, pour un auteur bilingue, lorsque vient le choix d'opter pour une langue ou une autre?

GV : C’est difficile à dire, ça vient naturellement. Peut-être est-ce parce que je fais de l’escalade dans un milieu anglophone et que j’y ai appris tous les termes en anglais. Ça me semblait une extension de mon expérience d’escalade en montagne.  

LF : Rising Abruplty romance le rapport à la montagne des différents protagonistes du recueil. Pouvez-vous nous expliquer le sentiment d’attachement qu'ils éprouvent envers les paysages de leur pays d'origine?

GV : Ce n’est pas tellement un sentiment d’attachement. Personnellement, j’ai souvent remarqué ce comportement chez les gens qui voyagent.  Ils comparent sans cesse avec leur pays d'origine au lieu de complètement se transposer dans l'endroit où ils sont. C’est un thème que j’utilise beaucoup dans mes écrits, la question du moment présent. Mettons-nous dans le moment présent.

LF : Votre recueil autour de l’univers de la montagne offre une large palette d’émotions positives : la contemplation, le plaisir de l’escalade, le dépassement de soi, etc.  Vous y représentez également un aspect plus sombre de la montagne dans la nouvelle Nepal High. Pourquoi avoir choisi de représenter cette facette ?25 2013-12-09-18-22-04 profilImg1

GV : C’est la continuation d’une autre nouvelle du recueil. Cette suite met en contexte deux petites filles devenues jeunes adultes. Elles trouvent la conclusion à leur histoire assez triste, la perte de deux parents, alors qu’elles étaient toutes petites. D’une certaine façon, la mort vie en montagne, elle est là. Pour moi, il faut la regarder les yeux grands ouverts.

Les lecteurs pourront se procurer Rising Abruptly en librairie, paru dans l'édition The University of Alberta Press. Fidèle à sa discipline de travail, Gisèle Villeneuve  oeuvre en ce moment sur plusieurs projets, dont un carnet d’écrivains en français portant sur un dialogue avec le poète disparu Alfred DesRochers. La publication de ce carnet est attendue pour octobre. L’univers de Gisèle Villeneuve n’a pas fini de faire parler de lui!

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut