Studio Bell : la musique canadienne à l’honneur

Le 1er juillet dernier, le Studio Bell, maison du Centre national de musique (CNM) et première institution culturelle nationale qui célèbre la musique canadienne, a officiellement ouvert ses portes, à Calgary. Outre son architecture impressionnante, le Centre se définit comme étant un catalyseur national de la découverte, de l'innovation et du renouveau de la musique canadienne.

bell

Les efforts pour voir se réaliser le rêve d’Andrew Mosker, président-directeur général du CNM, ont commencé il y a 18 ans. « Je voulais voir une institution célébrer la musique d’ici. Le Studio Bell sera un centre technologiquement innovant qui célèbrera le Canada et la puissance de la musique. Ça va nous aider à faire porter notre message partout au pays », a-t-il exprimé dans un français impeccable.

C’est qu’Andrew Mosker a vécu plus de 24 ans à Montréal. Il connaît très bien la culture musicale francophone du pays. Une belle place sera d’ailleurs faite aux musiciens s’exprimant dans la langue de Molière.

Pourquoi avoir choisi Calgary et non Ottawa pour construire ce Centre national? « Simplement parce que nous étions ici! », répond Andrew Mosker. Il précise que l'origine du CNM et de sa collection remonte à l'installation d'un grand orgue (l'orgue Carthy) au Jack Singer Concert Hall de Calgary en 1987.

Une architecture originale
Le Studio Bell, situé dans le quartier East Village à Calgary, est une œuvre de Brad Cloepfil, de la firme Allied Works Architecture. « Il deviendra une institution ultramoderne d’une superficie de 160 000 pieds carrés, et inspirée des paysages de l’Ouest canadien et des formes d'instruments de musique, se réjouit le directeur-général. Le Studio offre 22 000 pieds carrés d’espaces d’exposition, une salle de spectacle de 300 places de même que des studios d’enregistrement et de radiodiffusion.

bell1

« L’inauguration du Studio Bell constitue un évènement important pour l’Alberta et pour le Canada, et donnera lieu à toute une série d’évènements liés à l’ouverture tout au long de l’année. Il est important pour nous que le public ait accès à ce nouvel espace et nous avons hâte de partager avec lui notre vision », a-t-il insisté. Aux dires d’Andrew Moksher, le Centre vise à donner au Canada un lieu qui amplifie l'amour, la diffusion et la compréhension de la musique. Fait intéressant, le Studio Bell évoluera comme organisme sans but lucratif.

Par ailleurs, Andrew Mosker est d’avis que l’influence architecturale du Studio Bell résonnera partout à Calgary. « Oui, nous avons osé. C’est facile de bâtir une grande boîte carrée. Mais ce n’est pas ce que nous voulions. Nous, ce qu’on veut, c’est que le bâtiment inspire les visiteurs, mais aussi les créateurs de notre ville », communique-t-il. C’est dans cet esprit que King Edward Hotel a été intégré à la structure dans un souci de conservation du patrimoine culturel et architectural de Calgary. « Il servira de lieu de performance pour des artistes locaux, notamment, pour assurer la relève», précise le principal intéressé. Il continue : « Nous accueillerons à Calgary des gens de partout dans le monde qui se familiariseront avec l’histoire de notre musique et constateront tout son potentiel. »

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut