Célébration de la communauté « Franglofun »

FRANGLOFUN Calgary Stampede 2016-Dignitaires

Un barbecue communautaire a permis à plus d’une centaine de francophones et d’anglophones de se rassembler dans un contexte harmonieux, le samedi 9 juillet dernier. À l’occasion du 60e anniversaire du jumelage entre les villes de Calgary et de Québec, le Bureau de Visibilité de Calgary (BVC) et l’association de Cliff Bungalow-Mission Community, ont collaboré pour l’organisation du repas. Des dignitaires originaires des deux villes ont été invités à présenter des discours et à se joindre aux convives pour une soirée fructueuse.

 

Suzanne De Courville Nicol, présidente du BVC, affirme que l’événement a été un succès. « C’était plein à craquer, on a même manqué de nourriture », rigole-t-elle. Celle-ci dit aussi avoir été touchée que les discours présentés lors de la soirée étaient tous très bien équilibrés en termes de bilinguisme. « On est choyé d’avoir des représentants pro-francophones et de voir que presque tous parlent en anglais et en français », note Suzanne De Courville Nicol.

Un quartier historique
Le nom du barbecue Franglofun et son emplacement n’ont pas été désignés au hasard. « C’est une célébration ensemble de francophones et d’anglophones, dans le quartier berceau de Calgary », mentionne la présidente du BVC. Au départ, le quartier historique francophone de Calgary était appelé Mission. En 1899, celui-ci a été rebaptisé et est devenu Rouleauville.

Quelques années plus tard, en 1907, en conséquence de l’élargissement de la Ville de Calgary, le quartier a retrouvé son nom d’origine, Mission. Or, depuis 1994, année centenaire de Calgary, Mission est reconnu comme étant un quartier historiquement francophone. « C’est pour cela que c’est très important de célébrer dans ce quartier-là, en particulier », termine Suzanne De Courville Nicol.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut