Imprimer cette page

République de la Guinée, 57 ans d'indépendance, ça se fête !

CORASamedi 10 Octobre, l'Association des Guinéens de Calgary (AGC) a célébré en grande pompe le Cinquante-septième anniversaire de l'indépendance de la République de Guinée. Djembés, chants, danses ont largement contribué au succès de la fête. Certains artistes guinéens présents pour l’occasion ont mis le feu aux poudres. Ambiance assurée pour toute la communauté africaine afin de fêter un moment phare pour la Guinée.  

 

Les réjouissances se sont tenues au centre communautaire de Winston Heights Mountview ou plus de deux cents membres de la communauté africaine, familles et partisans se sont rassemblés. Les activités de la soirée ont inclus des performances musicales, une exposition d'art et un repas traditionnel Guinéen. L'évènement a remporté un franc succès auprès de la communauté non seulement Guinéenne, mais également de la communauté Ouest africaine et francophone, toutes bien présentes à Calgary pour l’occasion.

 

Côté artiste

La soirée a commencé avec le groupe Rythm Method. Les danses et la percussion de ce groupe arborant un style vestimentaire africain a su captiver le coeur et l’attention du public. L'esprit et l’énergie de Rythm Method a su également bien préparer la scène pour la présentation artistique principale de la soirée: Nathalie Cora et Aboulaye Kone.

 

Pour la première fois en duo, la performance des deux artistes était attendue avec impatience au Winston Heights Mountview. Nathalie Cora apparaît alors avec l'instrument traditionnel d’Afrique de l’Ouest, la kora : «moi j'ai eu ma formation en Guinée. C'est le premier pays que j'ai visité pour apprendre la kora » raconte la musicienne. C’est au tour d’Aboulaye Kone de se présenter avec une guitare et plusieurs instruments à  percussions. Reconnus sur la scène musicale internationale, les deux artistes connaissent bien la musique traditionnelle d'Afrique de l'ouest, et bénéficient d’une belle notoriété.  

 

Selon Didier Gangoma, coordonateur de l’évènement et fortement impliqué à l'AGC :  «c'est la première fois qu'une communauté africaine installée à Calgary ... reconnaissent leurs talents et les invitent à une fête. Donc c'est très significatif pour la communauté Guinéenne. »

 

Le reste des festivités s’est poursuivi autour d’un buffet de divers plats Guinéens. Les invités se sont régalés tout en passant un excellent moment parmi leurs amis et leurs familles. Les orateurs de la soirée ont su toucher les gens présents avec des mots forts sur leur expérience au Canada. « Cette célébration est une opportunité pour nous Guinéens de la diaspora de marquer notre attachement à notre pays d’origine » exprime Mamadou Aliou Barry, président de l'AGC dans son discours au public.

 

« Elle est également une excellente occasion d'illustrer notre fierté d'être Canadiens et notre appréciation des merveilleuses perspectives que ce grand pays nous offre” surenchérit-il.  

 

GUINEECinquante-sept ans après la fin du colonialisme en Guinée

Que signifie l'indépendance? « Ça veut tout dire » partage Souleymane Sidibe, Guinéen qui vit à Calgary depuis deux ans. « Ça nous montre effectivement que nos ancêtres, nos grands-parents, ont beaucoup travaillé et œuvré pour qu'on puisse accueillir notre indépendance et nous sommes aussi en train de perpétuer cette tradition. De dire qu'ont est fière d'eux et qu'on est fière de nous même”.

 

La fierté et la joie d’être Guinéen au Canada était tangible pendant les célébrations. La musique, la nourriture, les costumes et les mots partagés par tous ont permis le temps d’une soirée de voyager dans la culture de la Guinée.

 

Photo: Miriam Behman

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)