Une radio franco à Calgary

C’est au 16e étage, numéro 840 de la 7e avenue que Planète Franco Radio est diffusé à Calgary. Si cette jeune radio débute dans le paysage des médias, elle n’en a pas moins un concept fort : promouvoir le français en Alberta. Une idée qui vaut le détour et qui mérite que francophones et francophiles tendent l’oreille.

De Calgary à Djibouti, Québec ou bien Paris, Planète Franco Radio est une radio en ligne. Elle possède donc le gros avantage d’être captée n’importe où sur la planète. Un concept novateur et simple pour une radio qui a effectué son lancement en septembre 2014, avec aux commandes quelques fidèles et travailleurs à temps  plein : Élisée Ngangue, directeur de la radio et présentateur de l’émission « Tout en un », une émission de jazz; Tom Galaty, responsable marketing et communication, présentateur de l’émission « Le temps du partage »; Didier Bobiokono, régisseur d’antenne, qui anime l’émission de débat « La passerelle », Nkishi Kaiyembe, technicien; enfin Zinha Muabi à la cellule d’écoute et des critiques, ainsi que Francis Yappi.
 
Cette radio est une plateforme qui tourne. Du Canada, à l’Afrique, en passant par l’Europe, la programmation musicale francophone est aussi diverse qu’il y a de francophones à travers la planète. Et pourquoi ? « Afin de pousser la francophonie de Calgary et se sentir plus proche de la communauté francophone et de l’Alberta », explique M. Galaty, chargé des communications de la radio. Une radio en ligne pour rendre visible la diversité francophone, il fallait y penser : « La langue, c’est un confort », précise-t-il. À cette francophonie musicale se joignent des émissions culturelles, sportives, de débats politiques et d’économie. 
 
C’est le Portail de l’immigrant qui a permis à l’équipe de « Planète Franco Radio » de trouver son premier studio, notamment grâce au prêt d’une salle. L’un des défis actuels de la radio est de trouver des personnes ressources. Comme l’explique Tom Galaty, « une partie est basée sur le bénévolat », et fidéliser les participants n’est pas toujours évident. Pour l’année 2015-2016, l’un des objectifs est de parachever l’outil de communication avec le site internet et de remplir la grille de programmation. L’écoute pourra aussi se faire sur les téléphones intelligents.
 
L’aspect financier est aussi un défi, et comme l’explique Mr Galaty, « c’est un appel qu’on lance à la francophonie et à des partenaires financiers ». Un plan d’affaire a déjà été monté. Un budget de 35 000 $ serait nécessaire pour développer le concept de cette radio francophone. Une demande de subvention a donc été faite auprès du CDÉA, de l’Alliance française et de la mairie de Calgary. En attendant, vous pouvez l’écouter, en tapant dans votre navigateur planeteculture.org. Bonne écoute !
 
(Photo : Courtoisie)
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut