Plus de 500 personnes se sont réunies au Centre communautaire Beddington de Calgary, le 19 mai dernier, afin de célébrer le 40e anniversaire de l’unification du Cameroun, ainsi que les 50 ans de relations diplomatiques entre le Canada et ce pays situé en Afrique centrale.

Il importe de rappeler que durant l’époque coloniale, le Cameroun était divisé en deux. Le Cameroun Français et le Cameroun Britannique du Sud. La partie camerounaise sous tutelle de la France a obtenu son indépendance le 1er janvier 1960 et celle britannique est devenue un État fédéral le 1er octobre 1961. Ce n’est que le 20 mai 1972, que les deux pays se sont unis pour former une fédération, la République unie du Cameroun. 

Une mauvaise nouvelle s’est abattue dernièrement sur les parents qui ont des enfants qui fréquentent les écoles d’immersion en français à Calgary. En effet, Calgary Board of Education (CBE) a pris la décision d’augmenter les frais de transport pour tous les programmes alternatifs à partir de l’année prochaine.

Les écoles d’immersion en français tombent dans cette catégorie. Les parents qui ont des enfants dans les établissements d’immersion ont été consternés par cette décision soudaine. « C’est injuste. Ça va couter plus cher. Ça va couter deux fois plus pour aller à la même place. Il sera difficile d’envoyer mes enfants dans une école d’immersion publique », a indiqué Judith Berzins, mère de deux enfants qui fréquentent une école d’immersion.

Il y a quelques mois, l’avenir de l’Alliance française de Calgary (AFC) semblait compromis par plusieurs problèmes. Mais, depuis l’entrée en fonction du nouveau directeur général, Damien Hubert, le futur de l’organisme français semble prometteur. En poste depuis seulement deux mois, M. Hubert présente les orientations qu’il souhaite donner à son organisme.

« J’arrive dans une situation d’urgence, mais notre Alliance a un bel avenir. Elle a un potentiel. Elle a eu trois directeurs en un an et elle aura un deuxième déménagement. Ce n’était pas bon pour la stabilité. Elle a subi des difficultés, mais il y a une force francophone qui la soutient », a-t-il déclaré.

C’est le 2 mars dernier que le drapeau franco-albertain a été hissé pour la première fois devant l’Hôtel de ville de la métropole albertaine, lors d’une cérémonie hautement protocolaire.

Cet évènement s’est déroulé en présence de plusieurs jeunes franco-albertains, de nombreux dignitaires, dont le ministre responsable du Secrétariat francophone, Cal Dallas, le maire de Calgary, Naheed Nenshi, le consul de France Jean-Charles Bou, la présidente de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), Dolorèse Nolette, plusieurs parlementaires et conseillers municipaux.

La pièce Grace et Gloria de L’UniThéâtre a été présentée à Calgary les 3 et 4 décembre derniers.Le Théâtre à Pic de Calgary accueillait la pièce Grace et Gloria, une production de L’UniThéâtre d’Edmonton, les 3 et 4 décembre derniers. L’œuvre est passée sous une bordée de neige. « Comme on demande aux gens de se déplacer, nous sommes victimes des éléments. Il suffit d’intempéries et les gens trouvent facilement une excuse pour ne pas se rendre à la pièce », affirme le directeur artistique et fondateur du Théâtre à Pic, Inouk Touzin.

Bryan C. Haynes et Jean-Charles BouLe 25 novembre dernier, la célébration du Beaujolais Nouveau à Calgary a débuté par une mauvaise nouvelle pour les membres de l’Alliance française (AF) de la métropole albertaine.

Cette soirée, qui s’est déroulée devant quelque 40 personnes, est traditionnellement réservée pour fêter la venue du Beaujolais. Or, il semble que la crise de la dette en Europe ait des répercussions jusqu’à Calgary.

L’année 2012 sera festive dans la métropole albertaine. En effet, la ville de Calgary se prépare alors qu’elle a été proclamée Capitale culturelle du Canada en 2012 par le ministre du Patrimoine canadien, James Moore.

 

La ville de Calgary verra aussi plusieurs de ses monuments historiques et attractions culturelles célébrer leur centième anniversaire. Il est question, notamment, du Stampede, des bibliothèques, du Grand théâtre et du Département des Affaires culturelles et récréatives de la ville, ainsi que du Théâtre Pumphouse. 

 

L’abbé Noël Farman et le président de la FFA Ghislain Bergeron entourent la famille Klassen de Calgary. (photo : MHB PHOTO-GRAF)Le président de la Fondation franco-albertaine, (FFA), Ghislain Bergeron, estime que ce rendez-vous a atteint son objectif : « Lors de cette soirée, de nombreux et importants acteurs de la francophonie de Calgary se sont rassemblés pour célébrer leur amour de la francophonie. »

En effet, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées pour l’évènement qui était organisé en collaboration avec le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), l’Association des juristes d’expression française de l’Alberta, l’Association canadienne-française de l’Alberta régionale de Calgary, le Théâtre à Pic, le Club Inter de Calgary, le Cercle de collaboration, l’Alliance française de Calgary et la FFA.

Le Centre d’accueil des nouveaux arrivants francophones (CANAF) et ses partenaires, le Projet Appartenance,  le Service de la petite enfance et de la famille du Sud de l’Alberta (SPEFSA) et l’organisme Katimavik, se mobilisent et s’organisent cet été, au service des familles et des enfants francophones de Calgary, et plus particulièrement du nord-est de la ville.

L’été 2011 marquera la première édition de l’initiative baptisée : « Bien-être d’été », un programme gratuit composé de deux sessions où on retrouvera des activités ludiques, sportives et constructives, destinées aux enfants âgés de 6 à 18 ans.

Le 9 mai dernier s’est tenue, à l’Alliance Française de Calgary, la remise des insignes d’Officier de la Légion d’honneur à Daniel Hays, en reconnaissance de son engagement politique, social et diplomatique au service de l’entente franco-canadienne et de la francophonie.

 

Cette cérémonie a été présidée par Jean-Charles Bou, consul de France à Calgary.

Page 12 sur 12
Aller au haut