Crayons, feutres, paire de ciseaux, cahiers, classeurs, feuilles, écouteurs, mouchoirs, bouteille d’eau, sac à dos… La liste des fournitures scolaires exigées par les écoles est longue. Pour certains parents, la facture est salée. Des organismes francophones leur viennent en aide.

Les sacs distribues par le Centre daccueil remplis de fournitures crayons feuilles cahiers

Cette année la rentrée est très chargée pour la Société de la petite enfance et de la Famille du Sud de l’Alberta (SPEFSA). De nombreux projets sont à l’œuvre pour favoriser la socialisation des tout-petits. Malgré les défis que représente le milieu minoritaire, l’appui parental se porte bien pour faire du français une normalité.

En juillet, les autorités pensaient encore rouvrir l’école Boréal pour la rentrée d’automne. Mais cet espoir s’est évanoui avec l’évaluation des dommages subis lors des feux de forêt de mai. Les élèves de l’école élémentaire seront accueillis le 6 septembre dans un établissement présecondaire de Fort McMurray.

CahierLe nombre d’élèves de la prématernelle à la douzième année des écoles appartenant au Conseil scolaire FrancoSud a augmenté de 9,1%, passant de 2 983 inscriptions, l’an dernier, à 3 253, cette année.

 

Toutes les écoles du Conseil scolaire FrancoSud ont maintenu ou augmenté leur nombre d’inscriptions. L’école francophone d’Airdrie a vu son nombre d’inscriptions bondir de 10%, avec 42 inscriptions de plus comparativement à l’an dernier.

 

La prématernelle de l’école Notre-Dame des Vallées de Cochrane comptera quant à elle 40 élèves de plus que l’an dernier. Au cours des dernières années, le nombre d’inscriptions se situait aux alentours de 15. « Ça augure bien pour l’avenir de l’école. Si on arrive à les retenir jusqu’à la douzième année, ce serait une école en pleine croissance », explique Jacqueline Lessard, la directrice générale du Conseil scolaire FrancoSud.


Dans tous les coins de la province, les écoles francophones arrivent bientôt à la ligne d’arrivée. Elles sont presque toutes prêtes à accueillir les élèves de la pré-maternelle à la douzième année. Certains conseils scolaires se sont tenus particulièrement occupés cet été, avec divers projets de construction et de rénovation d’écoles, mais sont confiants qu’ils seront prêts à recevoir les jeunes à temps pour la rentrée.

Aller au haut