C’est la rentrée, et il est temps pour les universités canadiennes d’élaborer des politiques en réaction à la légalisation du cannabis. Bon nombre d’incertitudes demeurent, mais une chose est certaine, selon la docteure Patricia Conrod, chercheuse financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) dans le domaine du cannabis, et professeure de psychiatrie à l’Université de Montréal, « au-delà d’imposer des règles strictes, les campus doivent se préparer à accompagner leurs étudiants à travers des programmes de prévention ».

downloadfile

Depuis le 21 mai, Unis TV diffuse la série Cow-boy urbain les lundis à 21 heures. Produite par Productions Loft, société albertaine basée à Edmonton, la création télévisuelle offre une immersion dans le monde méconnu des cow-boys francophones.

Cow boy urbain

Le duel entre la Colombie-Britannique des écologistes et l’Alberta des pétrolières rappelle la chanson de Petula Clark : Tout le monde veut aller au ciel, mais personne ne veut mourir — ou perdre des élections. Les premiers ministres des deux provinces ont discuté de leurs différences en présence du chef fédéral le 15 avril sans trouver d’autres issues que des recours judiciaires pour réaffirmer leurs compétences.

pipeline

Danny Morissette, originaire de Sorel-Tracy au Québec, est tombé amoureux des Rocheuses albertaines. Après un an et demi passé au pied des montagnes à Banff en 2016, il a dû rentrer en urgence au Québec. Mais le voilà déjà de retour après un long road trip avec sa tente sur le toit. Près de 4 000 kilomètres parcourus et aucun regret, tant l’appel de l’Ouest est irrésistible pour le jeune homme.

Danny Morissette

Si les rémunérations des enseignants albertains sont parmi les plus élevées du pays, un manque d’alignement et d’équité existe à l’échelle de la province, voire parfois au sein même d’un conseil scolaire. Analyse.

Cheque

La tournée inaugurale de l’Autobus de la justice dans l’Alberta rural a démarré par Grande Prairie le 31 août. Le principe : un autocar avec des professionnels du monde juridique et des étudiants en droit de l’Université de l’Alberta pour offrir des ateliers et de l’information au public rural. Faisant d’une pierre deux coups, l’initiative remporte un vif succès et pourrait être répétée à travers la province.


Comme chaque année la Grande Famille s’est rassemblée afin de permettre aux ACFA régionales de s’exprimer. Près de 24 personnes se sont rendues à la Salle Saint-Thomas d’Aquin, le samedi 26 août. Parmi elles, plusieurs membres du CA de l’ACFA provinciale, sa direction, ainsi que les présidences et les directions régionales, ont répondu présent à cette invitation, afin de parler des besoins et des mesures pour la rentrée prochaine.  

Du 21 au 25 août derniers, 24 élèves de la 10e et 11e année inscrits dans des programmes de langue française partout au Canada se sont réunis à Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard, pour le Forum national des jeunes ambassadeurs (FNJA). Organisé par Français pour l’avenir, cet évènement a permis à la prochaine cohorte d’ambassadeurs d’être formée en leadership et gestion d’évènements et informée au sujet des défis et des avantages du bilinguisme canadien.

Du 10 au 20 août 2017, Fierté Montréal a accueilli la première édition de Fierté Canada Pride, qui aura lieu désormais tous les quatre ans dans une ville canadienne différente. Créé à l’initiative de Fierté Montréal, cet évènement a fait la promotion du mouvement LGBTQ+ canadien, en plus d’attirer plus de 2 millions de personnes, dont un groupe de jeunes franco-albertains.    

L’annonce historique du mercredi 14 juin 2017, d’une politique de services en français fait toute la différence dans le cœur des Franco-Albertains. Quels sont les besoins de la communauté ? Quels services seront mis en place ? Après l’euphorie, place à l’action afin de répondre à la demande. Qui sait, cette politique pourrait marquer un jour l’avènement d’une loi de services en français dans la province.

Page 1 sur 7
Aller au haut