C’est ce samedi 2 décembre que se sont tenues les traditionnelles célébrations de fin d’année de l’ACFA régionale de Grande Prairie. Au menu, dinde rôtie, sauce aux canneberges et soirée dansante ont su s’inscrire dans la plus grande tradition des soirées canadiennes-françaises afin de célébrer l’arrivée du temps des fêtes.

Le Congrès annuel de l’ACFA s’est tenu du 13 au 14 octobre, au Centre Shaw. Pendant deux jours la foire des services en français a rassemblé un panel d’exposants à savoir, des organismes communautaires, des médias, des entrepreneurs sans oublier la présence de nombreux dignitaires de la Francophonie. Plusieurs centaines de personnes auront assisté à l’évènement et au Gala vendredi soir, mettant en vedette l’artiste Zachary Richard. De nombreux ateliers auront permis de parler des avancées, des défis et des projets de la francophonie albertaine. Retour sur l’évènement.

« On continue d’aller de l’avant, de rester positif et de grandir ! »

C’est au sein de l’école francophone Nouvelle Frontière que l’assemblée générale annuelle (AGA) de l’ACFA régionale de Grande Prairie s’est tenue samedi 30 septembre. Entre les membres et les représentants d’organismes présents, ce sont 35 personnes qui ont assisté à la réunion. La directrice, Michelle Margarit, revient sur le bilan de la régionale.

Samedi 9 septembre, les cours de français ont repris à la Cité des Prairies de Lethbridge après la pause estivale. Depuis plusieurs années maintenant, des sessions de 10 cours de 50 minutes sont offerts par l'ACFA pour 100$, incluant l'adhésion à l'association. Trois niveaux sont disponibles : conversation, intermédiaire et débutant. Les cours auront lieu tous les samedis à respectivement 9h, 10h et 11h.

Lundi 28 août, l'ACFA Régionale de Red Deer a accueilli son nouveau directeur : M. Serge Gingras. Originaire de la ville de Québec, ce récipiendaire du prix de reconnaissance de la mairesse de Red Deer en 2017 comme Bâtisseur de communauté, vit en Alberta depuis 1981. Très impliqué, il est actuellement le président du Conseil de la Central Alberta Pride Chair Society et le vice-président du Conseil d’administration de la Central Alberta Refugee Effort. Serge Gingras a toujours suivi de près ce qui se passait dans la communauté, tant aux niveaux régional que provincial. Aujourd’hui, il conçoit son rôle à l’ACFA comme une expansion du rôle qu’il a déjà dans la communauté.

Comme chaque année la Grande Famille s’est rassemblée afin de permettre aux ACFA régionales de s’exprimer. Près de 24 personnes se sont rendues à la Salle Saint-Thomas d’Aquin, le samedi 26 août. Parmi elles, plusieurs membres du CA de l’ACFA provinciale, sa direction, ainsi que les présidences et les directions régionales, ont répondu présent à cette invitation, afin de parler des besoins et des mesures pour la rentrée prochaine.  

La soumission des candidatures afin d’élire les 12 prochains membres du Conseil d’administration (CA) de l’ACFA  provinciale, ainsi qu’une nouvelle présidence, s’achève le 25 août. Cette année, le taux de participation à ces élections n’est pas très élevé. Comment expliquer un manque d’intérêt pour désigner les représentants majeurs de la communauté francophone de demain ? Le Franco a parlé aux membres de la communauté.

Samedi 1er juillet, à l’occasion de la Fête du Canada et du 150e anniversaire de la Confédération, une célébration franco-albertaine s’est tenue dans le parc Prince’s Island. Organisée par l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) de Calgary, la journée rassemblait de nombreuses activités pour toute la famille. Un moment de rassemblement ouvert à tous sous fond d’ambiance festive.

Samedi 24 juin, comme chaque année, la fête de la Saint-Jean est l'occasion de se retrouver et de marquer le début de l'été. La Fête nationale du Québec est également célébrée en Alberta par les communautés francophones. Les ACFA régionales de Canmore-Banff, Grande Prairie et Bonnyville-Cold Lake n'ont pas dérogé à la tradition. Malgré des programmes bien différents, la Saint-Jean a été couronnée de succès dans les trois régions.

La ville de Grande Prairie met la main à la patte en réalisant son guide de relogement dans les deux langues officielles. La version française est donc disponible afin de guider et de renseigner quiconque souhaite y emménager.  Près de 2000 brochures ont été publiées et 700 copies déjà distribuées.  

Page 4 sur 7
Aller au haut