« On continue d’aller de l’avant, de rester positif et de grandir ! »

C’est au sein de l’école francophone Nouvelle Frontière que l’assemblée générale annuelle (AGA) de l’ACFA régionale de Grande Prairie s’est tenue samedi 30 septembre. Entre les membres et les représentants d’organismes présents, ce sont 35 personnes qui ont assisté à la réunion. La directrice, Michelle Margarit, revient sur le bilan de la régionale.

La tournée inaugurale de l’Autobus de la justice dans l’Alberta rural a démarré par Grande Prairie le 31 août. Le principe : un autocar avec des professionnels du monde juridique et des étudiants en droit de l’Université de l’Alberta pour offrir des ateliers et de l’information au public rural. Faisant d’une pierre deux coups, l’initiative remporte un vif succès et pourrait être répétée à travers la province.


La fête de fin d’année à Grande Prairie a battu son plein !  Si le temps des fêtes est un moment attendu pour se réunir en famille, c’est aussi un moment opportun pour se retrouver au sein de sa communauté.  

Pour la première fois, la communauté francophone de Grande Prairie s’exprime sur le câble communautaire grâce à une série d’émissions-débats diffusée par Eastlink.

Pour la 18e année consécutive, l’épluchette de Grande-Prairie a rassemblé un nombre record de participants le samedi 10 septembre dernier. Un rendez-vous familial qui a fait énormément d’adeptes.

 

Nicole Chenier, éducatrice en prématernelle à l’École Nouvelle-Frontière de Grande Prairie, a reçu vendredi 6 février le Prix de l’excellence en éducation. Une récompense qui souligne ses « méthodes innovatrices », sa « capacité exceptionnelle à stimuler le développement des enfants », son « engagement à l’égard du développement des enfants et de la profession d’éducation à la petite enfance », ainsi que son « implication au sein de la communauté francophone. »

Sur la photo : Mireille Péloquin, directrice de la Fédération des parents francophones de l’Alberta (FPFA) ; Marcel Lizotte, directeur général du Conseil scolaire Nord-Ouest ; Nicole Chenier, éducatrice en prématernelle à l’École Nouvelle-Frontière de Grande Prairie ; Claudine Lajoie, présidente de la FPFA.

Lors de sa dernière rencontre à la fin novembre, le Conseil scolaire du Nord-Ouest (CSNO) a adopté un nouveau plan capital 2014-2017 qui inclut la construction d’une deuxième école francophone (maternelle à la 8e année) à Grande Prairie.

« Avec la forte croissance démographique que connait Grande Prairie et le fait que l’école Nouvelle Frontière déborde déjà, l’ajout d’une 2e école francophone est inévitable », estime le directeur général du CSNO, Marcel Lizotte.

La caravane communautaire de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) s’est stationnée à Grande Prairie le 23 mai dernier.

 

À bord de la caravane, Cynthia Daviault, coordonnatrice de projet Accent et du Centre d’information bilingue de l’ACFA, Guyaume Boulianne, assistant à la coordination de la Fête franco-albertaine, et Stéphanie Trottier, agente de développement et des communications à la Fédération du sport francophone de l’Alberta (FSFA). 

 

 

En raison des effectifs croissants au niveau primaire à Grande Prairie, le Conseil scolaire du Nord-Ouest (CSNO) a entamé les démarches pour l’achat de deux unités modulaires pour combler les besoins d’espace à l’école Nouvelle Frontière pour la rentrée scolaire 2013-2014.
 
Les classes de maternelle et 1re année comptent chacune une trentaine d’élèves, ce qui est « beaucoup pour des classes de primaire puisque nous avons la langue et la culture comme priorité », pense le directeur général du CSNO, Marcel Lizotte. La moyenne provinciale pour les classes de maternelle et 1re année est un enseignant pour 13 élèves. À la rentrée, ces classes de Nouvelle Frontière pourront être divisées en deux, pour le mieux-être des élèves.

Le Réseau santé albertain (RSA) et Alberta Health Services (AHS) collaborent à un nouveau projet qui permettra d’identifier les professionnels de la santé capables de s’exprimer en français et permettre à la population de les reconnaitre.

Ce projet vise le Nord-ouest albertain, spécifiquement Grande Prairie et ses environs.

Page 1 sur 2
Aller au haut