Imprimer cette page

Centralta célèbre

Assemblée générale annuelle, lancement d’un nouveau fonds et soirée de fête pour la Saint-Jean Baptiste étaient au programme le 22 juin dernier. 

 

Plus d’une vingtaine de membres de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Centralta se sont rassemblés dans l’enceinte de l’école La Mission à Saint-Albert pour la tenue de leur Assemblée générale annuelle (AGA) qui précédait des célébrations pour la Saint-Jean Baptiste. 

 

Dans son rapport, le président David Fréchette a mentionné que « les pourparlers avec le Conseil scolaire Centre-Nord et la ville de Legal pour la création d’un partenariat sont établis et de nouvelles ententes pour assurer la rentabilité financière du Centre communautaire de Centralta sont sur le point d’être signées ». 

De plus, les travaux pour offrir une plus grande superficie à l’école Citadelle sont sur le point de débuter. Les bureaux administratifs de la régionale déménageront donc à l’ouest de l’édifice. 

 

David Fréchette a également fait le point sur l’avancement du projet Concerto dans la région. Tout d’abord, à Legal, les avis sont plutôt mitigés au conseil de la ville, rapporte-t-il. « On m’a dit qu’ils attendent que la ville de Beaumont signe d’abord. Et du côté de Morinville, eux attendent que Legal ait signé en premier. Ce n’est vraiment pas compréhensible », se désole le président.

 

Ce dernier a annoncé que la régionale prévoyait faire l’achat d’un enseigne électronique prochainement « pour créer une meilleure visibilité lors de la promotion des activités ainsi que des évènements qui se dérouleront dans le Centre communautaire de Centralta ». 

 

« L’ACFA régionale de Centralta s’est encore une fois démarquée par la diversité de ses évènements », félicite M. Fréchette en parlant des activités comme les Jazz’Art, les spectacles au cours de l’année, les Cliniques de hockey avec la Fédération du sport francophone de l’Alberta, les tournois sportifs, la tire à l’érable dans les écoles et plusieurs autres. 

 

La régionale a terminé son exercice financier avec un profit de plus de 500 $, une amélioration par rapport à l’an dernier où un léger déficit avait été enregistré.

 

Au sujet des statuts et règlements, il a été discuté de tenue de réunion et de prise de décision par courriel. « Si on veut rajeunir la régionale et prendre des décisions plus rapidement, ça pourrait être une option », a lancé l’adjointe administrative, Geneviève Lehoux. 

 

Quatre membres du CA terminaient leur mandat, soit Mélanie Lambert, Ronald St-Jean, Yvon Leblanc et Cécile Brandon. Une vingtaine de personnes ont été contactées dans les semaines précédant l’AGA en prévision des élections. Paul Seguin, Jocelyne Seguin, Liliane Peddicord et Yannick Cimon ont tous démontré un intérêt à faire partie du nouveau CA. Lors de l’AGA, ils ont été élus par acclamation, puisque personne d’autre n’a manifesté le désir de se joindre à l’équipe. 

 

À la régionale de Centralta, la présidence doit se faire élire chaque année. M. Fréchette a été réélu par acclamation et le trésorier Louis Forcade a été réélu pour un mandat de deux ans. 

 

Présent à la réunion, le représentant du Centre au conseil d’administration provincial de l’ACFA, Stéphane D. Perreault, tenait à glisser quelques mots au sujet des élections à l’automne. « On a besoin de gens pour représenter l’ACFA. Présentez-vous si ça vous intéresse », a-t-il rappelé.

 

Puis, il a ajouté qu’à la fin du mois d’aout « il y aura un rassemblement pour discuter du membership, donc chaque régionale va envoyer deux représentants pour avoir une discussion provinciale sur le sujet, parce que chaque régionale a sa propre façon de gérer le membership ». 

 

Soirée de la Saint-Jean Baptiste

L’AGA a été suivie d’une soirée pour célébrer la fête des Canadiens français dans le gymnase de l’école. Au cours du souper, le directeur général de la Fondation franco-albertaine, Joël F. Lavoie, a présenté le nouveau fonds de dotation de la régionale, le Fonds de la francophonie de Centralta. Ce fond, qui compte déjà 40 000 $, servira à soutenir des causes de bienfaisance dans la région de 

Centralta. 

 

La première bourse provenant de ce fonds, une bourse de 1000 $ pour les individus ou groupes de gens qui souhaitent faire avancer le développement artistique, a été remise à la Société des parents de l’école Alexandre-Taché pour appuyer les jeunes artistes de la chorale Chœur de Taché ainsi que les musiciens et les jeunes des troupes de théâtre. 

 

Pour être éligible, le récipiendaire doit demeurer dans la région de Centralta, avoir un talent reconnu et s’exprimer en français à travers les arts. « Nous croyons que la musique et le théâtre permettent d’encourager nos jeunes à découvrir le plaisir de notre langue et culture et de promouvoir la continuation de notre culture francophone », a affirmé Ronald St-Jean en remettant la bourse à Lise Roy-Maxwell, enseignante de musique à l’école Alexandre Taché. 

 

La soirée a également été le moment de reconnaitre l’implication de plusieurs membres de la régionale. Ronald St-Jean, Cécile Brandon et Yvon Leblanc ont chacun reçu une plaque de reconnaissance.  Le travail de Mélanie Lambert et de Thérèse Turcotte, absentes le soir du 22 juin, a aussi été souligné.

 

Le bénévole de l’année a été dévoilé; il s’agit de Louis Fourcade.  « Le bénévole que nous soulignons ce soir a su, malgré son emploi du temps déjà très chargé, nous aider sur plusieurs plans. Notre bénévole ne compte pas ses heures et est heureux de donner à la communauté », a présenté la directrice générale de la régionale, Cathy Pellerin. 

 

Après toutes ces reconnaissances, les finalistes de polyfonik 24, Jaleze Cochlin et Christian Murillo, ont offert quelques-unes de leurs compositions originales. Puis, le duo Post Script, composé de Paul Cournoyer et de Stéphanie Blais, est monté sur scène pour clôturer cette célébration de la Saint-Jean Baptiste.  

 
Évaluer cet élément
(0 Votes)