Les couleurs franco-albertaines au Québec

 Un jeune franco-albertain va représenter les couleurs de la province, lors d’une compétition nationale organisée par l’organisme Compétence Canada.

Carl Pellerin, élève de 12e année à l’école Voyageur de Cold Lake, se passionne pour la charpenterie depuis plusieurs années. « J’ai toujours aimé construire, depuis que je suis enfant. Les cours offerts à l’école m’ont juste permis de continuer à faire de la charpenterie », confie l’adolescent de 17 ans.

 

L’événement, qui se déroulera du 1er au 4 juin prochain, réunira la crème de la relève dans le domaine des métiers spécialisés. Compétence Canada organise chaque année des événements du genre, afin de promouvoir ce secteur auprès des jeunes.

 


Pour atteindre son objectif, l’organisme travaille, entre autres, avec des employeurs, les gouvernements ou encore les écoles.

Même si le jeune Franco-Albertain participera pour la première fois à une compétition nationale, il n’en sera pas à son premier concours. « Quand on participe à l’événement, chaque fois que l’on obtient une première place au régional, ça nous permet de nous rendre au provincial et si l’on arrive à l’une des trois premières marches du podium, on obtient un laissez-passer pour assister au concours national », indique d’abord Carl Pellerin.

Il ajoute que sa première participation au régional n’a pas été à la hauteur de ses attentes. « Mais comme je devais ensuite me rendre au provincial pour la première fois, j’étais trop nerveux parce que je ne savais pas à quoi m’attendre. Je n’ai finalement pas eu de récompense cette fois-là », se souvient le jeune charpentier.

Avant de se hisser au niveau national, Carl Pellerin a assisté au concours à trois reprises. Son succès lors de la dernière compétition n’est pas passé inaperçu, car le jeune professionnel a été remarqué par une firme locale de Cold Lake, qui l’a ensuite embauché pour l’été.

Aussi, puisque le premier lauréat du concours provincial s’est désisté, c’est Carl Pellerin, arrivé en seconde position, qui assistera à la compétition de Québec. « Je suis excité et en même temps moins nerveux parce que, même si c’est la première fois que je me rends au niveau national, je sais à quoi m’attendre grâce à mes expériences », affirme le jeune homme.

Marc Hamel, professeur d’arts industriels à l’École Voyageur, estime que le talent de Carl Pellerin n’est plus à prouver. « Il a vraiment un talent naturel. Il est très minutieux, très patient et très attentif, ce qui fait qu’il apprend vite », décrit l’enseignant, qui est d’ailleurs persuadé que le domaine des métiers spécialisés ne manque pas de relève.

M. Hamel a présenté un charpentier professionnel à son élève, pour qu’il puisse s’entraîner en vue de la prochaine compétition. « Souvent, on entend dire dans la communauté qu’on ne sait pas si les jeunes reprendront le flambeau. Mais si l’on se donne la peine de venir voir sur le terrain, on constate qu’il y a vraiment de la relève »,
appui M. Hamel.

Photo : Carl Pellerin lors de l'événement de 2010 (source : www.voyageurbloguedirecteur.blogspot.com)

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut