Hockey en fête déménage!

Étienne VaillancourtLa 10e édition du tournoi de hockey francophone se déroulera du 5 au 7 avril 2013.

« Dès que nous avons su que Plamondon n’organisait pas Hockey en fête cette année, nous les avons contactés pour voir s’il nous était possible de prendre en charge ce tournoi », a lancé le président de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Centralta, David Fréchette.

« C’est un trop beau projet pour le laisser tomber », ajoute-t-il pour justifier les raisons qui ont incité la régionale à tenter le coup en 2013.

 

C’est à la fin de 2012 qu’Étienne Vaillancourt, la personne derrière l’organisation de ce rassemblement annuel de hockey francophone depuis de nombreuses années, a pris la décision de ne pas tenir Hockey en fête à Plamondon. « Plusieurs facteurs ont contribué à rendre cette décision. Il y a notamment le Conseil scolaire Centre-Est qui m’a fait parvenir une lettre indiquant que nous ne pouvions plus utiliser les profits générés par Hockey en fête pour financer le programme sportif à l’école Beauséjour », explique-t-il.

 


En effet, depuis la première édition, les surplus que générait ce tournoi permettaient de venir appuyer le sport à l’école francophone de Plamondon. « L’édition d’Hockey en fête qui a  été la moins profitable au fil des ans a été un surplus de 940 $ alors qu’une édition a même rapporté plus de 5000 $. Au total, c’est près de 20 000 $ qui ont été amassés pendant les neuf premières éditions », avance Étienne Vaillancourt. « Pour éponger le manque à gagner, nous devons exiger plus de frais d’inscriptions aux jeunes », ajoute l’enseignant qui est aussi directeur athlétique à l’école Beauséjour.

D’autres facteurs ont aussi pesé dans la balance : le fait que l’ACFA régionale de Plamondon/Lac La Biche se retrouve sans employé depuis quelques semaines, la non-présentation d’un carnaval d’hiver cette année, le défi de trouver suffisamment d’équipes francophones et des règles plus strictes à l’aréna.

« L’an dernier, nous avons dû faire appel à une équipe entièrement anglophone à cause d’un désistement de dernière minute. Et, cette année, à l’aréna, nous aurions été obligés d’embaucher des gardes de sécurité pendant le weekend », indique Étienne Vaillancourt.

« Si on additionne chacune des raisons, il était donc plus sage de ne rien organiser cette année. C’est certain que c’est un peu décevant, car nous aurions aimé célébrer la 10e édition à Plamondon, mais je suis heureux que la région de Centralta ait décidé de tenter l’expérience », ajoute M. Vaillancourt.

Direction Legal
Plutôt que de tenir Hockey en fête le 3e weekend de mars, c’est au début avril, du 5 au 7 précisément, que se tiendra le tournoi. « Nous avons été chanceux. L’aréna de Legal termine ses activités de hockey à la fin mars, mais puisque le curling poursuit ses activités pendant une semaine de plus, la réfrigération de la glace de hockey sera maintenue et elle était disponible », fait remarquer David Fréchette.

Le président de l’ACFA régionale de Centralta espère attirer le maximum d’équipes à cette édition renouvelée d’Hockey en fête. « Ce serait excellent si nous pouvions en avoir huit, nous espérons cependant en attirer au moins six, ce qui permettrait de couvrir nos dépenses, et le minimum à atteindre pour organiser l’évènement sera quatre », affirme M. Fréchette.

Ce dernier se montre optimiste. « Pour organiser ce rassemblement sportif, nous avions fixé un critère : avoir deux équipes de Centralta. En l’espace d’une semaine, des personnes de la communauté ont été en mesure de former une équipe de Saint-Albert et une autre de Legal. Nous avons maintenant espoir qu’une équipe de Plamondon viendra et que nous aurons deux ou trois équipes d’Edmonton », souligne David Fréchette.

Il précise que la Fédération du sport francophone de l’Alberta voulait former une équipe et qu’il sera en contact avec Radio-Canada et l’équipe du  Campus Saint-Jean, les Centurions, pour voir s’ils ont un intérêt à participer.
Compte tenu des délais serrés, le prix d’inscription sera fixé entre 700 $ et 800 $ par équipe. « Grâce à la bonne collaboration des gens de Centralta, nous avons été en mesure de recevoir leur plan de mise en œuvre, ce qui facilitera grandement l’organisation du tournoi. C’est certain que nous sommes un peu tard sur certains aspects, comme travailler du côté des commandites, mais nous sommes convaincus que ce sera une réussite », estime David Fréchette.

Alternance?
Dépendamment du succès d’Hockey en fête à Legal, David Fréchette aimerait voir sa régionale tenir l’évènement plus d’une fois. « On le fait pour une année, mais on pourrait certainement envisager de le présenter à nouveau. Nous devrons en discuter avec les personnes impliquées de Plamondon, mais il serait intéressant d’explorer la possibilité de le faire par alternance », soutient M. Fréchette.

De son côté, Étienne Vaillancourt estime qu’il est un peu tôt pour se prononcer. « Ce serait bien de pouvoir présenter une 10e édition d’Hockey en fête à Plamondon en 2014. Il faudra se pencher sur la question. Mais, pour le moment, souhaitons la meilleure des chances à la région de Centralta dans l’organisation d’Hockey
en fête cette année », conclut-il.
 

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut