Imprimer cette page

De la radio en français pour une fin de semaine

Le français a résonné sur les ondes du 88,1 FM dans la région de Bonnyville, le 29 septembre dernier, dans le cadre du Forum de la radio communautaire organisé par l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Bonnyville/Cold Lake.

Durant la fin de semaine, les élèves du secondaire des écoles Beaux-Lacs de Bonnyville et Voyageur de Cold Lake ont été conviés à suivre des formations radio et à diffuser le contenu qu’ils ont créé durant ces ateliers. Au total, neuf jeunes ont participé à l’activité et tous ont eu la chance de parler sur les ondes qui diffusaient sur un rayon de 10 kilomètres.


L’agente de développement de la régionale, Mireille Lavoie-Beaupré, relance ainsi le projet d’une radio communautaire qui avait vu le jour il y a une vingtaine d’années, dans la foulée de l’ouverture de postes de radio communautaires francophones à travers la province.

« Les régions du Centre-Est avaient développé un projet radio ensemble et nous avons évolué chacun à notre rythme. À Bonnyville, nous avons la volonté, mais pas les ressources. Plamondon, c’est notre champion », affirme cette dernière.

Le président de la radio communautaire CHPL 92,1 FM à Plamondon, André Contant, était d’ailleurs sur place afin d’expliquer aux jeunes les défis que doit relever une radio communautaire en milieu minoritaire.

Le Conseil de développement économique de l’Alberta participait également au Forum.

L’ACFA régionale de Bonnyville/Cold Lake a utilisé le système portatif de la régionale de Saint-Paul afin de diffuser sur les ondes FM.

Un projet à long terme
Selon Mireille Lavoie-Beaupré, l’avenir d’une radio communautaire francophone à Bonnyville passe par la nouvelle génération. « Il faut repartir à la base et rejoindre les jeunes dans les écoles pour leur donner les moyens, les former et leur donner une voix », partage cette dernière.

Un projet de radio étudiante, pour laquelle les élèves effectuent des émissions de façon sporadique, existe déjà à l’école des Beaux-Lacs. L’école Voyageur a aussi offert une session de cours média dans le cadre de formation professionnelle. Puisque ceux qui ont suivi ce cours sont aujourd’hui diplômés, l’agente de développement recommence à neuf avec le Forum. Cette fois-ci en poussant la formule un peu plus loin en leur donnant l’opportunité de participer à ce projet d’envergure.

« C’est par l’intérêt des jeunes que l’on va peut-être avoir un jour une radio communautaire », dit Mireille Lavoie-Beaupré, convaincue.

Pour l’instant, Mme Lavoie-Beaupré a émis une demande de licence de diffusion auprès d’Industrie Canada pour ne diffuser que le 29 septembre dernier. Mais elle n’exclut pas la possibilité de refaire d’autres demandes si les jeunes se montrent intéressés. « C’est notre jeunesse, je veux leur montrer qu’il y a toutes sortes de façons de s’impliquer dans leur communauté et la radio est un outil puissant pour normaliser le français à l’extérieur des écoles », conclut-elle confiante.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)