Imprimer cette page

La régionale récolte le fruit de ses efforts

L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Red Deer a présenté un bilan annuel positif à la vingtaine de personnes présentes lors de son assemblée générale annuelle (AGA) tenue au Hub, situé près des bureaux de l’organisme, le 18 septembre dernier.

Malgré un déficit avoisinant les 2000 $, la présidente, Marie-Lyne Raba, assure que l’organisme a consolidé ses acquis. « Nous avons connu beaucoup de succès avec les relations que nous bâtissons depuis plusieurs années. L’année dernière, nous en avons vu les bénéfices », se réjouit cette dernière.


Alors que le recrutement de bénévoles pour les diverses activités représente toujours un défi pour la régionale, Mme Raba constate qu’il en a été autrement cette année. L’organisme a même dû refuser des propositions d’aide bénévole qui provenaient de diverses sources, et même de l’extérieur de la communauté francophone.

« Nos employés ont une bonne relation avec les autres communautés. Pour le Carnaval, qui se tient au début mars, nous avons reçu l’aide de plus de 50 élèves des écoles d’immersion », cite-t-elle en exemple.

Plan stratégique
Au début du mois de septembre, la régionale avait revu son plan stratégique. L’AGA a été l’occasion de présenter les nouvelles résolutions qui seront mises de l’avant.

Parmi ces dernières, un déménagement de l’organisme est envisagé à court terme. « Lorsque nous avons déménagé dans nos locaux il y a trois ans, il s’agissait de quelque chose de positif, mais nous nous sommes rendu compte qu’ils n’étaient pas adéquats », admet Marie-Lyne Raba.

L’ACFA régionale de Red Deer cherche un endroit avec un meilleur stationnement, mais aussi un local qui lui permettrait de dispenser des cours et tenir ses activités. « Nous aimerions avoir un lieu rassembleur. Qu’il ne s’agisse pas seulement d’un bureau, mais que les gens se sentent à l’aise de venir se rencontrer dans nos locaux », souhaite la présidente.

Bien que l’association aimerait déménager avant la fin de l’année fiscale, Mme Raba se dit consciente que plusieurs facteurs entrent en jeu. « Nous devons trouver la formule gagnante entre nos ressources disponibles et les services que nous voulons continuer à offrir. »

Répondre aux attentes
Dans le but de mieux diriger ses services offerts, l’ACFA régionale de Red Deer a conduit un sondage auprès de ses membres l’an dernier. Le service d’aide aux devoirs, aussi bien dans les écoles francophones que d’immersion, est apparu être une priorité pour les francophones de la communauté.

La régionale a remarqué avoir mis l’accent sur les services adressés la petite enfance et les parents jusqu’à présent. Sans diminuer les services offerts à ces groupes, elle aimerait mettre en place des stratégies pour attirer plus d’adolescents et de jeunes adultes.

« Il y a bien sûr la question des adhérents. Souvent les gens nous supportent sans nécessairement devenir membres et le défi est d’attirer des gens de divers âges et horizons » soulève Marie-Lyne Raba.

Nouveaux visages
Les membres présents ont profité de ce rassemblement afin de souligner le départ de la directrice, Josée Davis, qui reste toutefois impliquée au sein du Conseil d’administration (CA). Elle sera remplacée par Marilou Bergevin, ancienne employée de l’organisme et dont l’implication assidue depuis quelques années n’est pas passée inaperçue. « Nous sommes très enthousiastes de voir revenir Mme Bergevin dans son nouvel engagement », témoigne la présidente.

Un nouveau CA a été élu. Marie-Lyne Raba, Josée Davis, Hélène Levesque, Anie Charron et Raymond Morin décideront des postes spécifiques de chacun à la prochaine réunion, dont la date reste encore à déterminer. Doris Catellier et Jennifer Skabar continuent leur mandat pour une autre année.
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)