Diffusion accessible via Internet

Mise en ondes le 16 juin dernier, la radio communautaire de Plamondon, CHPL 92,1 FM, diffuse maintenant en ligne, sur le site du Réseau francophone d’Amérique (RFA).

 

Ce partenariat permet de meilleurs échanges avec d’autres radios, selon le directeur de la radio, Jérémie McClure.


« Les gens qui naviguent sur RFA sont déjà dans le domaine radiophonique, c’est certain que cela nous donne une plus grande vitrine. RFA est un gros partenaire depuis le début et il nous aide encore », précise le jeune homme.

La radio diffuse également sur leur site Internet (CHPL.RADIORFA.COM) afin d’offrir une plus grande mobilité aux auditeurs. « On cherche à rejoindre les gens qui peuvent écouter la radio sur leur ordinateur, mais aussi sur leur cellulaire. Et, plus tard, nous investirons dans les médias sociaux », explique le directeur.

Certaines régions, comme le comté d’Athabasca, ont une diffusion limitée, malgré l’implication de la radio dans un projet scolaire avec une école d’immersion de la région. La diffusion sur la Toile permet à tous les résidents de la région d’y participer.

L’explosion survenue à l’immeuble de Shaw Communication au centre-ville d’Edmonton, le 11 juillet dernier, aura toutefois perturbé la connexion Internet de la station durant une semaine.

Franchir les étapes
« Nous sommes contents de la mise en place de la radio sur Internet, mais nous n’en ferons pas la promotion tout de suite », admet M. McClure.

La transition d’une radio temporaire à permanente s’accompagne d’un changement du système radio, avec lequel Jérémie McClure a dû se familiariser.

Le nouveau système offre plus de flexibilité aux auditeurs en facilitant la rediffusion des émissions sur le web, selon la sélection de l’auditeur. « De cette façon, on peut se bâtir un public par émission », laisse-t-il entendre.

Le directeur s’attend également à recevoir du nouvel équipement sous peu, qui permettra aux animateurs de préenregistrer les émissions. « C’est une des solutions que nous avons trouvées pour recruter plus d’animateurs. Ce n’est pas évident dans un petit bassin de population comme le nôtre », affirme-t-il.

Même si la période estivale n’est pas propice pour mobiliser la communauté, Jérémie McClure assure que cette dernière démontre un intérêt marqué pour le développement de la station et que plusieurs projets ont déjà été déposés, comme récemment le projet d’un radioroman.

« Ce qui est intéressant c’est l’aspect communautaire, que les auditeurs reconnaissent les protagonistes de la radio et les gens qui leur parlent », rappelle-t-il. 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut