Imprimer cette page

Présidence recherchée!

Plus de 150 personnes ont assisté à l’assemblée générale annuelle de l’Association canadienne-française  de l’Alberta (ACFA) régionale de Rivière-la-Paix le 1er juin dernier au Centre Chevaliers à Falher.

Bien que l’organisme accuse un déficit, il lui a été impossible de divulguer les chiffres exacts des états financiers en raison de la façon dont le rapport a été achevé. Fait à noter, le comptable était absent lors de la réunion et n’a pu présenter le rapport aux membres.


« Les membres n’étaient pas satisfaits de l’absence du comptable à l’assemblée. Ils ont mentionné vouloir que ce dernier soit présent l’an prochain pour déposer les états financiers », laissait savoir la directrice de la régionale, Soleille Briand.

Les états financiers ont tout de même été approuvés tels quels par les membres sous condition que la firme de vérificateur comptable Sylvain et Doran soit présente l’an prochain afin d’expliquer ses démarches, sans quoi elle sera remerciée de ses services.

L’association a notamment perdu deux subventions octroyées par Service Canada. Ces derniers ferment les bureaux communautaires en région et opteraient plutôt pour envoyer des représentants des centres majeurs de la région. Le bureau le plus près pour la région de Rivière-la-Paix se trouve à Grande Prairie.

« Nous fonctionnons avec du personnel réduit, c’est notre solution pour l’instant. Nous ne remplacerons pas le poste vacant en raison d’un congé de maternité », explique la directrice.

Le programme d’accès communautaire qui aide les communautés éloignées à avoir accès à Internet ne sera pas reconduit. Mme Briand assure que cette nouvelle n’affectera pas le service au public et les ordinateurs sont toujours disponibles pour la communauté, malgré la perte de financement.

Mise à jour
La régionale de Rivière-la-Paix a profité de l’assemblée pour actualiser ses Statuts et règlements. « Il n’y a pas de changements majeurs, seulement, il fallait définir notre appellation en tant qu’association », assure-t-elle.

L’ACFA a également tenu à souligner la contribution de ses bénévoles.

Présidence vacante
« Nous n’avons pas réussi à élire le poste de présidence, mais nous avons pourvu les postes des six conseillers », mentionnait la directrice, malgré plusieurs personnes nommées.
- L. S. M.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)