Panne d’électricité à Wood Buffalo

L’ACFA régionale de Wood Buffalo avait organisé, le 2 juin dernier, son assemblée générale annuelle accompagnée d’un Vins et fromages et d’un spectacle de musique. En plein milieu de la soirée, noir total dans la salle. Une vingtaine de personnes s’était présentée pour participer à l’évènement. Lorsque la panne d’électricité est arrivée, plusieurs d’entre eux sont partis.

Cependant, on avait eu le temps d’annoncer qu’Hélène Prud’homme sera la nouvelle présidente de l’ACFA régionale de Wood Buffalo.


Mme Prud’homme fait partie du comité administratif depuis trois ans. « Elle connait bien nos dossiers et est très impliquée depuis qu’elle est déménagée ici », se réjouit la directrice générale de l’ACFA Wood Buffalo, Angelina Gionet.

« Nos projets pour la Petite Enfance n’ont pas cessé de grandir. Nous sommes passés de 19 places, en 2009, à 76, aujourd’hui. Nous avons maintenant une pouponnière. Ce service prend beaucoup de place pour notre ACFA », précise la directrice générale.

« Je vais très certainement poursuivre ces projets-là. Les programmes que nous avons mis sur pied ouvrent une porte à la communauté francophone », explique Hélène Prud’homme. 

Ses projets à venir
L’un de ses objectifs est de faire grimper le nombre d’élèves à l’école Boréal. « Actuellement, il y a plus de francophones que d’anglophones inscrits au programme français dans l’école d’immersion que ma fille fréquente. Il faut attirer ces écoliers-là », précise-t-elle.

« Nous voulons également essayer de trouver une façon de garder les immigrants dans notre communauté. Souvent, ils viennent chercher la ressource et s’en vont après. C’est aussi à ça que sert notre partenariat avec le Centre d’accueil et d’établissement du Nord de l’Alberta », poursuit-elle.
L’ACFA régionale de Wood Buffalo planifie finalement l’ouverture d’un poste pour développer certains stratégies afin d’attirer les jeunes adultes. 

SOS électricité
« On s’est débrouillés comme on a pu pour régler le problème mais on a perdu l’électricité pendant une heure et beaucoup de gens ont quitté », se déçoit Mme Gionet.

Malgré tout, l’éclairage à la chandelle et la chaine stéréo branchée sur la génératrice ont su garder les fidèles pour la dernière partie de la soirée, le spectacle d’Alpha Yaya Diallo.


 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut