Carnaval de Red Deer : bien ancré dans la communauté

Après deux semaines d’activités, le Carnaval de Red Deer a vu sa troisième édition prendre fin, le 24 mars dernier, lors d’un concert de fermeture tenu au Crossroads Church de Red Deer.

« Cette soirée était l’occasion de célébrer la diversité et la vitalité de la francophonie du centre de l’Alberta », a lancé la présidente de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Red Deer, Marie-Lyne Vienneau.


Cet évènement permet à l’ACFA de prendre la place qui lui revient. « On est aujourd’hui beaucoup plus reconnu dans la ville. Il y a de plus en plus d’anglophones qui savent qui nous sommes et qui participent à cette activité. J’estime aussi qu’on continue de s’améliorer depuis nos débuts », soutient Mme Vienneau.

 

Le point fort du Carnaval est, selon la présidente, la première journée qui s’est déroulée au Bower Ponds. Outre le lever du drapeau, les personnes présentes ont pu participer à la Cabane à sucre avec de la tire sur neige, assister à des spectacles et faire des activités extérieures (patinage, hockey, raquettes, foozeball géant, souque à la corde et bien plus).


Cette année, plus de 1000 élèves de la région ont participé à cette première journée. « L’an dernier, le conseil scolaire catholique était en congé, alors c’est certain que l’achalandage avait été moindre. Cependant, nous avons travaillé avec eux au cours de la dernière année et ils ont accepté de changer cette année, et ce, pour cinq ans, la date de leur journée pédagogique pour participer au carnaval », indique Marie-Lyne Vienneau.

Contrairement à 2011, les activités au Bower Ponds ont été regroupées sur une seule journée cette année plutôt que sur deux. « Quelques raisons nous ont amenés à ajuster notre horaire. Il y a tout d’abord une question de couts, liés à la location du site, mais aussi, nous nous sommes aperçus qu’on en demandait beaucoup à nos bénévoles. Avec le recul, je pense que nous avons pris la bonne approche cette année. Les gens de la communauté qui voulaient venir à l’activité se sont présentés le vendredi, avec les écoles », explique Mme Vienneau.

Outre le Bower Ponds, des activités (exposition, bricolage, film francophone, etc.) pendant le carnaval ont notamment eu lieu à la bibliothèque municipale. « Nous ne pouvons uniquement baser le succès d’une activité sur la participation. Des activités, qui avaient lieu la semaine, ont peut-être été moins occupées, mais elles ont leur pertinence. Cela nous permet d’étendre notre présence dans la ville », souligne la présidente de l’ACFA régionale de Red Deer.

Pour clore le Carnaval, les organisateurs avaient fait appel au chanteur québécois David Jalbert, précédé par la tenue du Galala 2012 au cours duquel sept numéros (violon, piano, guitare, chant) ont été présentés devant une centaine de personnes.

De retour en 2013?
S’il n’en tient qu’à Marie-Lyne Vienneau, le Carnaval de Red Deer reviendra en 2013. « C’est un très gros projet pour nous, qui demande beaucoup de travail, mais lorsque nous regardons les retombées, nous réalisons que le Carnaval en vaut tellement la peine », estime-t-elle.

 

 

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut