La troisième fois est la bonne pour les Mighty Bucks!

La 9e édition d’Hockey en fête s’est déroulée, du 16 au 18 mars dernier à Plamondon, en marge du Carnaval d’hiver. Cet évènement a vu les Mighty Bucks, une équipe locale, remporter les grands honneurs.

« Les gars sont un peu nerveux, mais comparativement à nos parties de vendredi et de samedi, tous nos joueurs sont là, alors ça devrait bien aller », avouait l’entraineur de l’équipe des Mighty Bucks, André Contant, quelques minutes avant la finale.


Cette rencontre ultime les opposaient aux Nordiques de Plamondon, une formation qui les avait battus 9 à 4 en début de tournoi. « Les joueurs se connaissent, car ils s’affrontent régulièrement pendant la saison. Cela promet pour une finale relevée », lançait pour sa part l’organisateur du tournoi et joueur de défense des Mighty Bucks, Étienne Vaillancourt.

C’est la première fois que la grande finale opposait deux équipes locales et la centaine de partisans réunie à l’aréna de Plamondon a eu droit à une bonne partie.

Les Bucks ont pris les devants tôt dans la partie, grâce à un but de Matt Gray, mais les Nordiques ont nivelé le pointage en milieu de période, lors d’une supériorité numérique.

Avant la fin de cette première demie (les parties consistent en deux périodes de 25 minutes), Kyle Gauthier, en faisant dévier un tir de la pointe, a redonné les devants aux Bucks.

Au début de la deuxième demie, les Nordiques, grâce à l’indiscipline de leur adversaire, ont profité de deux avantages numériques successifs, mais se sont butés au gardien Monear Abougoush.

Après avoir écoulé ces deux punitions, les Bucks ont eux aussi obtenu un avantage numérique. Étienne Vaillancourt a profité de la situation pour inscrire le but, qui allait s’avérer le but d’assurance, et porter la marque 3 à 1.

En fin de rencontre, Matt Gray avec son deuxième du match, est venu sceller l’issu de la rencontre, qui a été remportée 4 à 1 par les Mighty Bucks.

À noter que pour les Bucks, il s’agissait aussi d’une troisième participation à la finale en autant d’années, les deux précédentes s’étant soldées par des défaites aux mains des Têtes à Claques de Saint-Paul. Ces derniers ont dû se contenter de jouer dans la ronde consolation cette année.

Demi-finale
Les Nordiques de Plamondon ont probablement livré leur plus mauvaise performance pendant cette finale. Cette formation avait outrageusement dominé leurs adversaires pendant les rencontres précédentes.

On peut penser à leur victoire de 9 à 4 contre les Bucks au début du tournoi, mais aussi à leur convaincante victoire de 9 à 5 contre les Voyageurs du Nord lors de la demi-finale.

Lors de cette rencontre, Tyrus Côté avait réussi un tour du chapeau, en plus de récolter deux passes. Les autres vedettes offensives des vainqueurs ont été Gaétan Contant (deux buts), Shaw Thomas (un but et trois passes) et Shawn Kearns (un but et une passe).

Lance Cardinal et Jean-Pierre Lavoie (deux buts chacun), ainsi que Jacques Saint-Laurent (un but et une passe) ont assu-ré la réplique des Voyageurs.

Dans l’autre demi-finale, les Bucks s’étaient assurés leur laissez-passer en finale en blanchissant les Frontenacs
d’Edmonton 3 à 0. Matt Gray a donné les devants à la toute fin de la première demie à son équipe grâce à un tir dans la partie supérieure qui n’a donné aucune chance au gardien des Frontenacs, Luc Dostie.

Jason Jegou et Cody Mapes ont marqué en deuxième demie pour confirmer la victoire des Bucks.

Ronde consolation
Du côté de la ronde consolation, la finale opposait les Têtes à Claques et les Jets de Plamondon. Les Têtes à Claques se sont forgés une avance de 4 à 0 en première demie pour se sauver avec une victoire de 6 à 2.

Daniel Gervais, Lee Young (avec deux buts), Tyler Hayes, Klayton Smith et Guy Gervais ont marqué pour les vainqueurs.

Seuls  Looly Fayad et Matt Hall ont déjoué le gardien des Têtes à Claques, Brandon St. Jean.

Pour se disputer les honneurs de cette finale, les Têtes à Claques avaient disposé des Centurions du Campus Saint-Jean en prolongation alors que les Jets ont vaincu les Rink Ratz de Plamondon.

Quatre équipes locales
Pour cette 9e édition, la moitié des équipes était formée de joueurs de Plamondon et des environs. « Deux équipes se sont désistées au cours des dernières semaines et afin de s’assurer d’avoir huit équipes, il y a eu un travail de recrutement de fait dans la communauté », fait remarquer Étienne Vaillancourt.

Ce changement a eu un impact sur cette 9e édition, qui s’est quelque peu éloignée de sa mission de regrouper une majorité des joueurs qui, outre leur passion pour le hockey, ont aussi un autre point commun : la langue française.

Cet élément sera abordé lors de l’évaluation de l’évènement, qui sera faite par l’ACFA régionale de Plamondon/Lac La Biche au cours des prochaines semaines.

Malgré tout, Étienne Vaillancourt dresse un bilan positif de ce tournoi de hockey. « On remarque une amélioration du calibre chaque année. C’est un rassemblement populaire à Plamondon qui est là pour rester », lance-t-il.

Pour la 10e édition, l’organisateur a déjà un objectif en tête. « On va essayer d’organiser un tournoi féminin de volleyball dans le gymnase de l’école Beauséjour », indique Étienne Vaillancourt.
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut