Une année d'entraide à la Cité des Prairies

Le 19 septembre, la Cité des Prairies à Lethbridge a dressé son bilan pour l’année 2017-2018. En présence de 17 personnes, il a surtout été question des difficultés financières rencontrées par la médiathèque. Grâce à la solidarité, et en dépit d’un déficit de 9 000 $ pour la Cité, les projets se poursuivent.

Batiment de la Cite des Prairies vu de lexterieur

Kevin Bergeron est le nouveau président de la Société canadienne-française de Lethbridge (SCFL), l’organisme qui gère les locataires de la Cité des Prairies : l’ACFA régionale de Lethbridge, la garderie CREFL, la société Cinémagine et la médiathèque. C’est Valérie Fortin, seule employée à temps plein de la SCFL, qui s’occupe de la gestion des loyers.

Les membres du comité exécutif n’ont pas encore été élus. Mais ce sera chose faite début octobre, lors du premier conseil d’administration. En plus du président, l’association compte cinq directeurs actuellement : Salina Ulrickson, Sandra Dinelle, Pascale Jakobsson, Sylvie Lebon et Marilou Dupray.

Nouveau conseil dadministration de gauche a droite Salina Ulrickson Kevin Bergeron Sandra Dinelle Pascale Jakobsson Sylvie Lebon et Marilou DuprayLes organismes se serrent les coudes

Kevin Bergeron parle d’une année « spéciale » à la Cité des Prairies. En effet, la médiathèque n’a pas réussi à payer son loyer durant un an. « Cela a eu un impact sur les autres organismes autour. Pour cette année, la médiathèque a obtenu une subvention de Patrimoine canadien pour leur coordonnatrice d'événements Salina Ulrickson, ce qui veut dire qu’elle va peut-être réussir à amasser plus de fonds pour payer le loyer l’an prochain », détaille-t-il. En outre, l’école La Vérendrye a fait un don de 3000 dollars. « Les organismes se sont entraidés, note Kevin Bergeron. La médiathèque est importante pour la francophonie. »

Mais les finances ont pâti de la situation. Le rapport financier de cette année fait logiquement état d’une baisse des revenus, passés de 35 000 $ en 2017 à 32 000 $ en 2018. De plus, une nouvelle salle de bains a été construite à la sortie de la salle de spectacles car l’actuelle était trop petite. Au total, le déficit de la Cité des Prairies se porte ainsi à 9 000 dollars.

Malgré tout, le président du comité souligne une « très belle année », avec de bons chiffres de participation aux divers événements organisés et aux activités proposées. Les grands rendez-vous de la Cité incluent notamment le Francothon, le spectacle de Noël avec l’école La Vérendrye, des projections de films par Cinémagine, la Saint-Jean-Baptiste et la fameuse Cabane à sucre au printemps avec l’ACFA régionale.

Enfin, il est question pour 2018-2019 d’un projet de création d’un stationnement à la Cité des Prairies. « Nous avons un gros problème de stationnement, surtout avec la garderie. Les parents avec leurs jeunes enfants doivent se garer plus loin, ce n’est pas idéal », déclare le président du comité. Si le projet a été approuvé en CE et en CA, il s’agit maintenant de trouver les financements, et d’obtenir l’accord du Conseil scolaire FrancoSud et de la ville. « Il reste bien des étapes », évoque Kevin Bergeron.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut