Imprimer cette page

Une Saint-Jean-Baptiste fêtée ensemble

La fête francophone a été célébrée à travers l’Alberta le 24 juin. De Saint-Paul à Red Deer, les ACFA régionales se sont associées à des organismes locaux afin de pouvoir fêter la culture francophone ensemble, en couleurs et en musique.

Fete de la Saint Jean Baptiste

« C’était une belle collaboration. La journée a été très bien accueillie et nous avons reçu des commentaires très positifs. Nous allons en tenir compte pour l’année prochaine car nous avons beaucoup aimé travailler ensemble », déclare Serge Gingras, directeur régional de l’ACFA de Red Deer. Cette année, la fête de la Saint-Jean-Baptiste en région a été placée sous le signe de l’unité à travers la célébration de la francophonie sous toutes ses formes.

Une fête qui grandit

« Nous sommes très contents de cette journée, nous avons eu plus de monde que l’année dernière et cela a été un succès », confie l’ACFA régionale de Saint-Paul. Au rendez-vous, des tartes au sucre, des peintures de visage pour les enfants et des activités en musique pour divertir un public venu nombreux.

Ce sont environ 150 personnes qui sont venues célébrer la Saint-Jean-Baptiste, animée par des chanteurs autochtones, métis, ainsi qu’un jeune groupe de chorale. La journée a été rendue possible grâce aux subventions de Patrimoine canadien ainsi qu’à la ville de Saint-Paul afin d’aider l’organisation.

Une collaboration réussie

À Red Deer, ce sont plus de 200 personnes qui ont pu assister aux célébrations qui, pour la première fois, étaient organisées en collaboration avec l’ACFA régionale de Red Deer, la nation métisse de l’Alberta, local 492 et le Red Deer Museum + Art Gallery (MAG). Le directeur de l’ACFA de Red Deer témoigne : « C’est un peu par hasard que nous nous sommes retrouvés à travailler avec les Métis. Nous parlions des activités du mois de juin et on s’est dit, ‘pourquoi ne pas organiser ça ensemble ?’ »

Et le résultat est un succès. « Nous avions plusieurs musiciens. Par exemple, Brianna Lizotte, une violoneuse* qui faisait des rigodons au violon avec de la musique traditionnelle métis et Claude Godin, avec de la musique jazz. C’était beau, amical et convivial », raconte Serge Gingras. Le musée de Red Deer était de la partie en accueillant la fête de la Saint-Jean-Baptiste sur son parc adjacent et en fournissant quelques sucreries aux participants.

Les collaborations de cette année ont semblé être bien accueillies à travers la région, de quoi encourager plus de projets en partenariat avec les autres organismes francophones.

 

*Non, pas violoniste… Apparemment violoneuse est un terme spécifique qui fait référence aux rigodons québécois. Plus on en sait…

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Éléments similaires (par tag)