Une nouvelle mairesse à Legal

Lisa Magera a été proclamée mairesse du village de Legal par acclamation, le 17 octobre dernier, durant la séance organisationnelle du conseil de la municipalité.
Le maire sortant de la communauté, Albert St. Jean, a cédé sa place à Mme Magera puisque ce dernier déménage à l’extérieur de la municipalité et ne sera donc plus apte à siéger au conseil en vertu du Municipal Government Act.

M. St. Jean restera actif au conseil jusqu’à son déménagement prévu dans six mois. « Il a décidé de donner sa démission maintenant pour m’appuyer et m’aider dans mes fonctions », explique la nouvelle mairesse qui sera en poste jusqu’aux prochaines élections, prévues en 2013.


Des priorités au village
Mme Magera a du pain sur la planche et plusieurs projets sont déjà en branle au sein du conseil municipal. Son plus gros défi, qui devient du même coup sa priorité, sera d’attirer un docteur à venir pratiquer au village de Legal.

Elle s’emploiera également à développer un plan économique qui s’échelonnera sur une période de trois à cinq ans afin d’attirer de nouveaux commerces et revitaliser l’économie du village. « Dans les dernières années, on a perdu une pharmacie et un petit dépanneur à Legal. On aimerait avoir ces commerces disponibles pour nos citoyens, alors on encourage les gens à magasiner local », indique Lisa Magera.

Une réunion du conseil afin d’évaluer ce qui doit être fait pour mettre en marche ces projets est prévue en janvier.

Legal, un village bilingue
Mme Magera veillera aussi à concrétiser le statut de village bilingue que détient Legal en introduisant le bilinguisme dans les institutions de la communauté.

« Je veux m’assurer que lorsqu’on a des communications, des discours ou des présentations au nom du village, que celles-ci soient bilingues », avance la nouvelle mairesse. Bien que le maire sortant ait toujours appuyé la francophonie, Albert St. Jean ne parlait pas français.

Le village de Legal possède d’ailleurs un monument à l’effigie de la dualité linguistique qui a façonné l’histoire du Canada, offert par la Société touristique Centralta. La municipalité en est présentement à colliger des données à travers un sondage remis aux familles afin de déterminer si oui ou non le monument sera exposé à Legal.

De nouveaux tableaux qui illustrent l’implication des francophones dans le développement de la région seront, pour leur part, exposés dans le sentier pédestre qui contourne le parc municipal.

Madame la mairesse
De culture anglophone, Lisa Magera a appris le français à l’école francophone La Citadelle, à Legal, où elle est maintenant enseignante à temps plein.

Cette dernière s’implique dans sa communauté depuis longtemps. Elle siège à plusieurs comités dont celui de la Fête au village dont elle est présidente depuis sept ans.

Lisa Magera s’est lancée en politique pour amener son implication à un autre niveau.
« C’est une autre manière de rendre service à ma communauté. Maintenant, je peux prendre des décisions », expose Mme Magera.

Il ne s’agit pas pour autant d’apporter des changements majeurs. La mairesse entend continuer de développer le village dans la même optique qu’auparavant.
Elle déplore que les petites communautés situées près des grands centres perdent de leur essence et se laissent englober par les grandes villes. « J’adore ma communauté, nous avons un bon esprit de voisinage et de bénévolat et j’aimerais garder cet aspect de notre village qui fait notre petite communauté », conclut Lisa Magera.
 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

1 Commentaire

  • alu lommeknive

    alu lommeknive - vendredi 19 octobre 2018

    Appreciate the recommendation. Let me try it out.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut