Imprimer cette page

La province à la rescousse de Wood Buffalo

Le gouvernement provincial vient d’octroyer une subvention de 74000$ à l’ACFA de Wood Buffalo. Une somme qui va permettre de soulager temporairement l’organisme, mais qui ne résoudra pas ses problèmes financiers sur le long terme.

16196026 1883604805206541 6237833899751129793 n

 L’intervention financière de la province va permettre à l’association de faire face à des coûts d’opération qui ont fortement augmenté depuis les incendies du mois de mai dernier.

Auparavant logée au sein de l’école Boréal, qui a été très endommagée par le feu, l’ACFA loue désormais un local dans une église de la ville. C’est là que se trouve la nouvelle garderie, ainsi que les bureaux provisoires de l’association.

Mais ce local est bien trop petit pour offrir les mêmes services qu’avant les incendies, a expliqué Angelina Gionet, directrice de l’ACFA régionale de Wood Buffalo. La garderie ne peut accueillir que 9 enfants, alors que le ratio personnel-enfants leur permettrait d’en recevoir 12. « Cela crée un manque à gagner », a souligné la directrice.

 

Des revenus en baisse

L’association n’est plus en mesure non plus d’offrir les services de garde avant et après école. « Tout cet ensemble de services de garde était complètement autonome financièrement avant les incendies », a déclaré Mme Gionet. Le service de garderie leur coûte aujourd’hui de l’argent, mais ils ont choisi de le maintenir en priorité, car le supprimer aurait eu un « coût social énorme», a précisé la directrice.

Les revenus sont aussi en baisse, car d’autres services payants, tels que les cours de sécurité à l’emploi, ne peuvent plus être dispensés. À cause de cela, l’ACFA perd petit à petit les membres de la communauté francophone de Fort McMurray, qui se tournent vers d’autres fournisseurs de services, a ajouté Mme Gionet.  

Une demande de subvention a donc été déposée auprès de la province, en juillet 2016, dans le cadre du Community Initiatives Program. En réinvestissant les revenus générés par la loterie provinciale, ce programme a pour objectif de répondre aux besoins des communautés locales.

C’est la première fois que l’ACFA de Fort McMurray a fait appel à ce programme, et « bien sûr nous sommes contents d’avoir obtenu cette aide financière», a déclaré Mme Gionet. Cette intervention est la bienvenue d’autant plus que la municipalité de Wood Buffalo n’a pas répondu aux appels à l’aide de l’ACFA, a confirmé la directrice.

 

En attente de la réouverture de l’école Boréal

Mais cette contribution ne va malheureusement pas régler les problèmes financiers de l’association sur le long terme. La solution serait de réintégrer au plus vite les locaux de l’école Boréal, a expliqué Mme Gionet. Cela permettrait à l’ACFA de rouvrir tous ses services.

« L’école est très importante pour la communauté francophone ici; car c’est plus qu’une école, c’est un centre communautaire», estime Mme Gionet. Ce n’est pas le même enjeu pour les écoles anglophones, qui sont d’ailleurs déjà prêtes pour la réouverture, a ajouté la directrice de l’ACFA.

L’école Boréal devrait rouvrir en septembre prochain et les parents, la communauté sont très impatients, a insisté Mme Gionet.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)