L’association francophone de Brooks, en partenariat avec l’association des juristes d’expression française de l’Alberta (AJEFA), a organisé le 22 octobre dernier un atelier d’information juridique à destination des jeunes.

Une dizaine de participants, âgés de 16 à 24 ans, sont venus assister à l’atelier animé par Jean-Jacques Beauchamp. Pendant deux heures, ils ont pu s’informer sur les droits et obligations.

« Les jeunes ont besoin d’être encadrés, de connaître leurs droits et obligations en cas de problème avec la justice », a expliqué Sa-Eva Katusevanako, directeur de l’association francophone de Brooks.

L’association ne dispose pas de chiffres exacts sur les jeunes et la justice à Brooks, mais M. Katusevanako a fait état de plusieurs cas l’année passée de jeunes qui ont eu affaire avec la justice pour des problèmes de drogue ou de conduite.

« Il est important pour eux de comprendre les conséquences d’un casier judiciaire, par exemple. Notamment pour les immigrants, car pour eux cela peut signifier un renvoi au pays », a-t-il précisé.

brooksL’impact de ce type d’atelier sur la communauté est évident, selon le directeur de l’association francophone. « La collaboration avec l’AJEFA est très positive, et très importante pour notre communauté car nous souffrons d’une carence de services juridiques en français », a-t-il souligné.

Dans le cadre de ce partenariat, d’autres ateliers sont prévus pour les mois à venir sur des thématiques telles que l’immigration, le droit du travail, la succession, et le droit des minorités en matière de langues officielles.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut