Imprimer cette page

Saint-Paul rejoint le réseau Concerto

 

Vendredi 6 février, Saint-Paul a officiellement rejoint Concerto, le réseau de municipalités bilingues de l’Alberta. Une manière de favoriser le développement économique de la ville en valorisant le fait français.

Inspiré de l’Association des municipalités bilingues du Manitoba qui fête cette année ses 20 ans, le réseau Concerto a vu le jour en novembre 2010. « Pour nous, c’était important de se donner un véhicule pour mettre l’accent sur la valeur ajoutée du bilinguisme », explique Marc Tremblay, président-directeur général du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), l’organisme à l’origine de cette initiative.

Les membres du réseau sont Plamondon, Beaumont, Legal, Morinville, Saint-Albert, Bonnyville, Falher, le comté de Lac La Biche, le district municipal de Smoky River et Saint-Paul, dont la cérémonie d’adhésion s’est tenue le 6 février dernier (bien que le vote du conseil municipal remonte au 16 mai 2014). 15% des habitants de Saint-Paul sont francophones de langue maternelle et 22% parlent la langue.


« Le mot ‘‘bilinguisme’’ peut faire peur à des élus quand on commence à revendiquer certains services bilingues… On voulait éviter d’utiliser ce mot », ajoute M. Tremblay. D’où le choix d’un terme italien, Concerto. N’importe quelle ville albertaine peut rejoindre gratuitement le réseau, même si son degré de bilinguisme est encore faible. Quatre niveaux ont ainsi été identifiés par le CDÉA : Adagio (présence ou héritage francophone mais absence de dialogue avec la municipalité…), Moderato (francophonie incluse dans les cérémonies et dans l’information historique…), Allegro (reconnaissance officielle de la francophonie, services en français…), Vivacissimo (bilinguisme utilisé pour soutenir le tourisme, dualité linguistique formellement reconnue…).

Le réseau Concerto s’appuie sur quatre piliers de développement économique : le développement touristique, le recrutement et l’employabilité, l’attraction d’investisseurs  et d’entrepreneurs bilingues, le développement durable et l’économie verte. Saint-Paul compte par exemple développer un système de recyclage. « Au lieu d’envoyer tous les déchets au dépotoir, ils veulent faire du déchiquetage pour créer un feedstockqui peut servir à d’autres choses, détaille le PDG du CDÉA. En passant par nous, ils ont accès à des fonds différents. »

Rejoindre le réseau Concerto permet aussi d’échanger avec les autres municipalités. « À la dernière rencontre à Beaumont, c’est devenu très apparent que les membres du réseau parlent de leurs projets, de leur défis, de leur attentes… Le partage d’informations est très important », remarque M. Tremblay.

Un site web sera mis en ligne au printemps pour identifier tous les membres du réseau et obtenir davantage d’informations.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)