Audrey Duval, skieuse depuis l’enfance, s’est découvert en Alberta une véritable passion pour le vélo de montagne et le yoga, et a décidé d’en faire son métier. Retour sur le parcours étonnant d’une jeune femme pleine de ressources.

 

Originaire du Québec, Audrey Duval s’est installée en Alberta il y a plusieurs années pour entreprendre des études dans l’immobilier et apprendre l’anglais. Mais le choix de cette province parmi d’autres tenait également à un argument de poids : la proximité des montagnes. « Je pratique le ski depuis l’âge de 3 ans et dès mon arrivée à Canmore j’ai eu l’occasion de l'enseigner régulièrement » raconte-t-elle.

 

Un été, alors qu’elle travaille dans un magasin de vélo pour financer ses études, elle monte pour la première fois sur un vélo de montagne. C’est une révélation pour la jeune femme. « Je suis tombée en amour avec mon vélo de montagne et je me suis débarrassée de mon vélo de route ! » s’amuse Audrey Duval. Sans penser alors qu’elle en fera son métier, elle profite de vivre dans les Rocheuses pour s’adonner à sa nouvelle passion aussi souvent que possible.

 

Nicole Chenier, éducatrice en prématernelle à l’École Nouvelle-Frontière de Grande Prairie, a reçu vendredi 6 février le Prix de l’excellence en éducation. Une récompense qui souligne ses « méthodes innovatrices », sa « capacité exceptionnelle à stimuler le développement des enfants », son « engagement à l’égard du développement des enfants et de la profession d’éducation à la petite enfance », ainsi que son « implication au sein de la communauté francophone. »

Sur la photo : Mireille Péloquin, directrice de la Fédération des parents francophones de l’Alberta (FPFA) ; Marcel Lizotte, directeur général du Conseil scolaire Nord-Ouest ; Nicole Chenier, éducatrice en prématernelle à l’École Nouvelle-Frontière de Grande Prairie ; Claudine Lajoie, présidente de la FPFA.

 

Vendredi 6 février, Saint-Paul a officiellement rejoint Concerto, le réseau de municipalités bilingues de l’Alberta. Une manière de favoriser le développement économique de la ville en valorisant le fait français.

Inspiré de l’Association des municipalités bilingues du Manitoba qui fête cette année ses 20 ans, le réseau Concerto a vu le jour en novembre 2010. « Pour nous, c’était important de se donner un véhicule pour mettre l’accent sur la valeur ajoutée du bilinguisme », explique Marc Tremblay, président-directeur général du Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA), l’organisme à l’origine de cette initiative.

Les membres du réseau sont Plamondon, Beaumont, Legal, Morinville, Saint-Albert, Bonnyville, Falher, le comté de Lac La Biche, le district municipal de Smoky River et Saint-Paul, dont la cérémonie d’adhésion s’est tenue le 6 février dernier (bien que le vote du conseil municipal remonte au 16 mai 2014). 15% des habitants de Saint-Paul sont francophones de langue maternelle et 22% parlent la langue.

Le CAFÉ Nord-Ouest a tenu son brunch familial le 30 novembre dernier. Malgré une température de -35°C, 150 personnes se sont présentées au Centre Chevalier de Falher afin de célébrer la 4e édition de l’évènement. En plus d’offrir un délicieux repas fait maison et offert par la ferme Maisonneuve, le CAFÉ Nord-Ouest avait des bricolages, des jeux libres, pour les plus grands la décoration de maison de pain d’épice et pour les plus petits la décoration de biscuits de Noël. Encore cette année, un magnifique encan, avec plus de 45 prix, faisait rêver petits et grands. Merci à tous les généreux donateurs. Cette année encore, les familles ont pu faire prendre des photos de famille gratuitement grâce à Beeline Travel. Le brunch s’est terminé avec l’heure du conte.

C’est La Nuit de Noël de la petite souris qui a suscité l’attention des tout petits, pendant que les plus grands vivaient une activité d’orientation « Le Père Noël a perdu le nord » avec boussole et indices à trouver. Merci à Mme Julie Desrosiers d’avoir animé l’activité des petits scientifiques. Merci à M. Joël Lavoie aussi pour l’animation de l’évènement qui a pu mettre tout ce beau monde dans une ambiance chaleureuse du temps des fêtes ! La présidente du CAFÉ Nord-Ouest, Mme Sylvianne Maisonneuve, s’est dit satisfaite du formidable travail d’équipe de la part du comité pour la réalisation d’une belle activité qui plait à la communauté et lui donne la chance de se rassembler dans ce merveilleux contexte.

Le CAFÉ Nord-Ouest tient à remercier bénévoles, donateurs, commanditaires et tous les participants de la 4e édition du brunch familial et vous dit à l’année prochaine !

Collaboration spéciale, CAFÉ Nord-Ouest

La radio CKRP de Rivière-la-Paix fait partie de la douzaine de radios communautaires ayant reçu un octroi du Fonds canadien de la radio communautaire (FCRC), dans le cadre de son programme Radiomètre. Ce financement s’élève à 28 500 $ et dans le cas de CKRP, servira principalement à « rafraîchir et organiser la banque musicale » de la radio, selon son directeur, Pascal Auger.

« Ça fait depuis environ un an que je suis avec la radio et puis on est en plein processus de renaissance. Dans les huit-neuf derniers mois, on avait les fonds pour remettre la programmation en onde et changer l’équipement. Mais là on va s’attaquer au cœur de ce qu’est une radio : la musique, explique M. Auger. Ça a l’air banal comme ça, mais il y a du temps qui doit être mis pour faire le ménage musical. » C’est lui qui se chargera de cette tâche.

L’organiste Jeanne Robinson a réussi une impressionnante collecte de fonds pour réparer le vieil orgue de l’église de Bonnyville. La somme amassée permettra à un spécialiste de la société Casavant de venir à début décembre pour donner une nouvelle jeunesse à l’instrument.

« Chaque fois qu’un réparateur venait, j’allais à l’église le rencontrer et il disait toujours : ce que je fais ici, c’est comme un petit pansement, votre orgue a vraiment besoin d’une bonne réparation », raconte l’organiste Jeanne Robinson, qui est aussi représentante du Nord-Est au sein du conseil d’administration de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA).

La musicienne fait alors estimer le coût d’une réparation complète de l’orgue, dont le cuir commence à se fendre. Le devis est salé : environ 70 000 $. « J’en avais parlé à la paroisse qui trouvait ça pas mal dispendieux. J’ai dit : moi je vais m’en occuper. » Elle décide donc d’aller frapper à la porte des commerces et des paroissiens pour tenter de réunir la somme requise. « N’importe quelle donation était très appréciée : 5, 10, 15, 20 $… », précise-t-elle.

Dans une lettre datée du 7 octobre, Aline Beaudoin a appris qu’elle avait reçu un Prix du Premier ministre pour l’excellence en éducation de la petite enfance. « Je ne croyais pas que cette enveloppe m’était adressée, je croyais que c’était pour mon époux », raconte l’éducatrice qui s’occupe des prématernelles de l’école du Sommet à Saint-Paul.

Cette année, 18 éducatrices et un éducateur des quatre coins du Canada ont été honorés par un certificat d’honneur ou d’excellence. Aline Beaudoin est la seule représentante de l’Alberta. Par ailleurs, 35 enseignant(e)s ont reçu des prix équivalents.

« Ça fait deux mois que c’est censé être fini », reconnait en souriant Renée Mussio, la présidente du Comité culturel de Saint-Isidore, à propos des travaux de rénovation du nouveau centre culturel.

« Ce n’est pas encore tout à fait fonctionnel », ajoute-t-elle en prenant pour exemple la grande cuisine qui, avec son kiosque ouvert sur l’extérieur, sera très utile lors du prochain carnaval, en février 2015. Pour le reste, il s’agit surtout de finitions. Renée Mussio met d’ailleurs la main à la pâte pour peindre le hall d’entrée (d’où sa tenue sur la photo…).

Tout devrait être opérationnel d’ici la fin de l’année 2014. Pas le choix, car des locations ont déjà été enregistrées pour novembre et décembre…

Une journée complète de cérémonie attendait les élèves de l’école francophone d’Airdrie au retour de la relâche, le 16 avril dernier, alors qu’ils passaient pour la première fois les portes de leur nouvelle école, fraichement construite au 1165, Ravenswood Drive.

Le matin, les enseignants et le personnel attendaient les élèves, qui se sont réunis sur le terrain de soccer de l’école pour se regrouper en classes.

C’est mission accomplie pour les organisateurs de la première Foire de la famille à Falher, avec une grande participation aux activités qui se déroulaient du 10 au 12 avril dernier.

« Nous sommes ravis des résultats, fait part la présidente du Centre d’appui à la famille et à l’enfance (CAFE) du Nord-Ouest, Sylvianne Maisonneuve. La Foire de la famille 2014 a été un franc succès! Beaucoup de gens, petits et grands, ont participé et ils sont repartis satisfaits. »

Page 7 sur 14
Aller au haut