Le 9 juin dernier, des membres de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Grande Prairi eont eu la chance de rencontrer le premier ministre de l’Alberta, Ed Stelmach, de passage dans la région.

Une trentaine d’invités spéciaux avaient étés conviés par le député de Grande Prairie-Wapiti, Wayne Drysdale à cette rencontre intime pendant laquelle les représentants de la régionale ont pu discuter amicalement avec le premier ministre et partager avec lui leurs succès et leurs espoirs. Ils ont en plus profité de l’occasion pour rencontrer plusieurs maires et mairesses de la région, et ont pu constater avec eux l’impact de l’ACFA régionale dans sa communauté.

Le 17 mai dernier, six élèves et un enseignant de l’école Beauséjour de Plamondon sont allés à Cold Lake Middle School pour une compétition d’athlétisme au niveau du district.

Des élèves de 10e et 11e année de plusieurs écoles de la région se sont rejoints pour l’occasion. Notons que pour cette compétition, l’équipe de Beauséjour était réduite à 50 %. En effet, certains athlètes ont préféré participer à une activité de canot organisée la même journée par le Conseil scolaire Centre-Est.

Malgré tout, cinq athlètes de l’école sont passés à l’étape zone qui a eu lieu à Saint-Paul, la semaine suivante, soit le 25 mai. Il s’agit de Joanie Ulliac et Kirstin Girard au triple saut, Ashley Ménard au lancer du poids et au 400 m, Samuel Tardif au 400 m et Matayla St-Jean aux 400 m et 800 m. 

La ville de Falher a attiré de nombreux visiteurs, les 17 et 18 juin derniers, à l’occasion de la 20e édition du Festival du miel, malgré le temps pluvieux de cette fin de semaine.

Le comité organisateur estime que 600 à 700 personnes ont participé à la 20e édition du Festival. « Nous sommes une petite communauté d’environ 1000 personnes, alors le fait que les gens se soient déplacés malgré la pluie est pour nous un vrai succès », exprime Denise Pipella, coordonnatrice de l’événement.

Elle ajoute que de nombreux ajustements ont dû être faits pour s’adapter à dame nature. Il a fallu improviser quelque peu et déplacer les activités familiales prévues en plein air vers l’intérieur.

La pluie et la grêle n’ont pas empêché la communauté francophone de Red Deer de célébrer la Saint-Jean Baptiste, le 24 juin dernier. Plus de 150 personnes ont répondu à l’appel, et profité des activités qui ont été proposées.

Selon la directrice de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Red Deer, Nancy Desbiens, l’événement a été un succès, même si la température n’était pas au rendez-vous. « La température était froide et décevante. On attendait beaucoup plus que 150 personnes, mais on remarquait aussi que les gens arrivaient dès que le ciel se dégageait un peu », affirme-t-elle.

Malgré la pluie, la 34e édition du Tournoi de golf Lionel Rémillard, organisée annuellement par l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Bonnyville/Cold Lake, a eu lieu le 19 juin dernier au Bonnyville Golf and Country club. Quelle belle façon de célébrer la fête des Pères en jouant au golf entouré de sa famille et de ses amis!

Cette année, 40 personnes se sont déplacées pour prendre part à la journée. À l’horaire, outre le tournoi, les golfeurs comme les non-golfeurs ont pu assister à la remise des prix en savourant un repas chinois qui leur a été servi.

La mauvaise température n’est qu’un détail pour des mordus du camping. La quarantaine de francophones qui se sont réunies du 24 au 26 juin au Parc provincial du Lac à l’Orignal de Bonnyville l’ont bien démontré!

Cette activité est née d’une idée partagée au Forum des 20-40 ans de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Bonnyville/Cold Lake il y a un an. En effet, le camping avait été retenu comme une suggestion d’activité familiale efficace pour regrouper les francophones de la région.

L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Saint-Paul envisage sérieusement la possibilité de déménager  dans l’ancien bâtiment de l’école du Sommet et de revendre le Centre culturel au Conseil scolaire Centre-Est (CSCE).

 

Si aucune décision n’a été prise, c’est du moins ce scénario qui est observé, selon ce qui a été expliqué à la réunion d’information sur le sujet tenue à même le centre, le 16 juin dernier, devant une quarantaine de personnes.

La neuvième édition du Festival du film d’expression française cInéMAGINE s’est déroulée du 10 au 12 juin dernier, et a été un véritable succès selon les participants. L’événement avait lieu pour la première fois dans la ville de Medicine Hat et semble avoir répondu à toutes les attentes.

Bien des changements ont eu lieu depuis l’an dernier, où il a été décidé que l’événement devait déménager vers Medicine Hat.

L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Rivière-la-Paix tenait son assemblée générale annuelle (AGA) le 3 juin dernier. La rencontre a permis de faire le point sur l’année écoulée, mais surtout d’aborder avec optimisme ce qui se prépare pour l’an prochain.

Esther Picard, présidente sortante de la régionale, s’est réjouie des quelque 140 personnes qui se sont présentées, et du déroulement des élections qui ont eu lieu lors de l’assemblée générale à Rivière-la-Paix. « Même si nous avons changé la date de notre AGA de la fin avril au début juin cette année, nous avons dépassé notre nombre de participants et de membres. Notre équipe a travaillé fort et je suis fière de laisser mon poste comme présidente, après avoir travaillé avec une telle équipe. Je suis aussi fière des nouveaux membres élus pour le conseil d’administration », a affirmé Esther Picard.

L’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Lethbridge/Medicine Hat, ayant subi de grandes réformes pendant la dernière année, semble avoir regagné l’intérêt de ses membres et être prête à se remettre en route.

C’est ce qu’ont pu constater plus d’une trentaine de personnes rassemblées à la Cité des Prairies le 3 juin dernier, pour assister à l’assemblée générale annuelle (AGA) de la régionale. « Ça faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu autant de monde à une de nos AGA », fait remarquer d’entrée de jeu le président sortant, François Eudes. Il rappelle que l’an passé, seulement 16 personnes s’étaient déplacées, et que de ce nombre, certains étaient partis pendant l’assemblée.

Page 13 sur 14
Aller au haut