Après deux semaines d’activités, le Carnaval de Red Deer a vu sa troisième édition prendre fin, le 24 mars dernier, lors d’un concert de fermeture tenu au Crossroads Church de Red Deer.

« Cette soirée était l’occasion de célébrer la diversité et la vitalité de la francophonie du centre de l’Alberta », a lancé la présidente de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Red Deer, Marie-Lyne Vienneau.

À Plamondon, les activités traditionnelles de cabane à sucre, du tournoi Hockey en fête et du Galala ont toutes eu lieu, cette année, en même temps, soit du 16 au 18 mars, durant le nouveau Carnaval d’hiver.

« Nous avons tellement d’activités dans notre petite communauté que nous avons décidé de les jumeler et nous nous sommes dotés d’une mission. Ce carnaval a pour mission de créer un évènement familial pour célébrer la culture canadienne-française afin d’accroitre le sentiment d’appartenance », explique la directrice générale de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), régionale de Plamondon-Lac La Biche, Michele Dallaire.

Il y a quelques mois, l’avenir de l’Alliance française de Calgary (AFC) semblait compromis par plusieurs problèmes. Mais, depuis l’entrée en fonction du nouveau directeur général, Damien Hubert, le futur de l’organisme français semble prometteur. En poste depuis seulement deux mois, M. Hubert présente les orientations qu’il souhaite donner à son organisme.

« J’arrive dans une situation d’urgence, mais notre Alliance a un bel avenir. Elle a un potentiel. Elle a eu trois directeurs en un an et elle aura un deuxième déménagement. Ce n’était pas bon pour la stabilité. Elle a subi des difficultés, mais il y a une force francophone qui la soutient », a-t-il déclaré.

La Ville de Red Deer a refusé la demande de changement de zonage du terrain Aspen Ridge qui aurait permis au Conseil scolaire Centre-Nord (CSCN) d’y construire la nouvelle école La Prairie, regroupant la maternelle à la 12e année, lors d’une rencontre du conseil municipal tenue le 19 mars dernier.

Selon la ville, le site Aspen Ridge est zoné pour accueillir une école de la maternelle à la 8e année. C’est donc les niveaux secondaires qui posent problème.

L’ouverture d’une nouvelle école francophone de la prématernelle à la 2e année à Lac La Biche est repoussée à septembre 2013, le Conseil scolaire Centre-Est (CSCE) n’ayant pas réussi à sécuriser un site pour la rentrée 2012.

Les négociations entre le CSCE et le conseil anglophone Northern Lights pour un partenariat entre les deux institutions n’ont pas donné les résultats souhaités.

Il y avait de la grande visite, le 16 mars dernier au Centennial Centre alors que l’entraineur Guy Lafleur et 10 anciens joueurs des Canadiens de Montréal ont joué une partie amicale contre l’équipe des Eastlink Selects.

Près de 1200 personnes s’étaient réunies dans le complexe sportif pour assister à cette rencontre opposant 21 joueurs locaux à l’équipe des Anciens formée pour l’occasion de Mathieu Dandenault, Normand Dupont, Gilbert Delorme, Karl Dykhuis, Yves Racine, Richard Sévigny, Sergio Momesso, Stéphane Richer, Jocelyn Lemieux et Patrice Brisebois.

La 9e édition d’Hockey en fête s’est déroulée, du 16 au 18 mars dernier à Plamondon, en marge du Carnaval d’hiver. Cet évènement a vu les Mighty Bucks, une équipe locale, remporter les grands honneurs.

« Les gars sont un peu nerveux, mais comparativement à nos parties de vendredi et de samedi, tous nos joueurs sont là, alors ça devrait bien aller », avouait l’entraineur de l’équipe des Mighty Bucks, André Contant, quelques minutes avant la finale.

La présidente de la Société historique et généalogique de Smoky River Gaétane Gravel-Gervais se dit positive sur l’avenir de la Société, bien que cette dernière  ait perdu le financement que lui rapportait l’activité de bingos dans la région.

La Société a tenu une rencontre extraordinaire il y a quelques semaines où se sont présentés quelques maires, des membres de la chambre du commerce de Smoky River, une représentante du musée de Rivière-la-Paix, des membres de la Société et une représentante de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA)  régionale de Rivière-la-Paix, Cécile Lefebvre.

C’est le 2 mars dernier que le drapeau franco-albertain a été hissé pour la première fois devant l’Hôtel de ville de la métropole albertaine, lors d’une cérémonie hautement protocolaire.

Cet évènement s’est déroulé en présence de plusieurs jeunes franco-albertains, de nombreux dignitaires, dont le ministre responsable du Secrétariat francophone, Cal Dallas, le maire de Calgary, Naheed Nenshi, le consul de France Jean-Charles Bou, la présidente de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), Dolorèse Nolette, plusieurs parlementaires et conseillers municipaux.

Cette année, ce sont 23 communautés de partout en province qui ont tenu 25 cérémonies lors de la 4e édition du lever du drapeau franco-albertain, pour la grande majorité coordonnée le matin du 2 mars 2012.

Le ciel albertain était bleu, blanc et rose pour l’occasion. La présidente de l’Association canadienne-française de l’Alberta, Dolorèse Nolette, se dit fière d’avoir participé à cette célébration haute en émotion et en symbolisme.

Page 35 sur 40
Aller au haut