×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 72

L’immigration francophone connaît des problèmes de fond : des cibles hors d’atteinte et une intégration incertaine. Mais un tournant s’annonce les 30 et 31 mars à Moncton. La 11e Journée de réflexion annuelle sur l’immigration de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada sera suivie le lendemain par le Forum sur l’immigration des gouvernements provinciaux et territoriaux. Celui-ci regroupe à la fois les ministres de la Francophonie et de l’Immigration. Une première.

canadian-flag-1174657 640

Mieux s’orienter pour mieux s’intégrer ! C’est de cette manière que le RIFA compte bien aider les nouveaux arrivants à s’insérer dans la société d’accueil. Au début, il n’est jamais évident de trouver ses repères dans un lieu qu’on ne connaît pas, et de surcroît dans un milieu où le français est minoritaire. L’élaboration de fiches permettra désormais de mieux s’orienter pour trouver l’information et les services en français, aptes à aider les nouveaux arrivants. Jean Johnson nous en parle.  

Rifa logo CMYK

La FRAP s’inquiète ! C’est à la suite de la conférence Immigration francophone dans les territoires et l’Ouest canadien : réalités et perspectives après 10 ans d’accueil et de service tenue le 26 janvier au Campus Saint-Jean (CSJ), que l’organisme a décidé de sortir de sa réserve. Son président Alphonse Ndem Ahola a souhaité réagir sur le bilan de cette conférence.

FRAP

L’élection du président Donald Trump en novembre a moussé l’islamophobie sur le continent. La hausse d’incidents et de crimes haineux en sol américain pousse un nombre croissant de réfugiés et d’immigrants à risquer leur vie pour recommencer à zéro au Canada. Ils n’attendent pas le printemps.

Dube Refugies USA Amal M au Soudan

logocanaf2Suite à une résolution de l’assemblée générale en juin 2016,  le conseil d’administration du Centre d’Accueil des Nouveaux Arrivants Francophones (CANAF) est en cours de réorganisation. Point sur la situation et le futur de cet organisme.

Que ça soit il y a 150 ans, ou bien il y a quelques mois seulement, les familles franco-albertaines sont un jour arrivées en Alberta. « Je me raconte », projet initié par la Fondation des aînés franco-albertains (FAFA), a été mis en place dans l'optique d'amasser des écrits sur les différentes histoires d'immigrations. Le premier atelier de la série a eu lieu le 30 novembre dernier à la Paroisse Saint-Thomas-d'Aquin.

Pour clôturer la semaine nationale de l’immigration francophone, le Conseil d’accueil et d’établissement et l’ACFA de Fort McMurray ont invité la communauté locale à en apprendre plus sur deux territoires bien particuliers : l’Acadie et le Cameroun.

La semaine nationale de l’immigration francophone 2016 s’est terminée de la plus belle des manières le samedi 5 novembre dernier à la Cité des Rocheuses. La coopération de plusieurs organismes a permis d’offrir un moment d’échange et de rassemblement prometteur pour l’avenir.

« Calais le démantèlement de la jungle touche à sa fin », titre la une du journal le Monde. Outre Atlantique, la couverture du célèbre magazine d’affaires, Forbes montre une réalité bien différente à savoir, le classement des 400 meilleurs, dans le monde des affaires. Une bonne partie d’entre eux, sont issus aussi de l’immigration. L’immigration est souvent perçue de manière négative à travers le prisme des médias ou les paroles désobligeantes de certains politiciens. Et pourtant, la majorité d’entre nous en sommes issus.

À bras ouverts, les organismes francophones attendent l'arrivée de quelques 400 nouveaux visages, le 29 octobre 2016, à La Cité francophone. Le 6 décembre dernier, plusieurs organisations se sont consultées afin de préparer la Journée d'accueil des nouveaux arrivants (JANA) le plus efficacement possible. Retour sur les éléments principaux de cette réunion.

Page 2 sur 4
Aller au haut