En novembre dernier, le conseil scolaire FrancoSud a déposé une plainte contre ses propres employés, les enseignants, représentés par l’Alberta Teachers’ Association. La raison : les enseignants veulent négocier leur convention collective en français, et non en anglais. Enquête sur un conflit au cœur du système d’éducation francophone.

Conflit

Aller au haut