Zachary Richard fait danser les étudiants de l’Université d’été

Le 12 juin après-midi, un participant de marque s’est immiscé parmi les étudiants de l’Université d’été sur la francophonie des Amériques. Zachary Richard est apparu comme par magie aux côtés des acteurs de la francophonie albertaine, lors du café citoyen. L’artiste cajun mondialement reconnu siège en effet sur le Conseil d’administration du Centre de la francophonie des Amériques. 

 

Pour ceux qui n’étaient pas au courant, Zachary Richard est un militant fervent pour la francophonie des Amériques. « En moi, il y a quelque chose qui fait que je ne peux pas accepter que la langue de mes grands-parents soit reléguée à une langue de seconde zone, » lance-t-il. 

 

Son héritage francophone, très ancré dans sa famille, dans les modes de socialisation et la culture cadjin, est viscéral. Mais il est aussi ancré dans cette rage de l’oligarchie anglophone, de son contact avec les autres communautés francophones, comme le Québec et l’Acadie. Ce qui signifie que pour lui, ce n’est pas suffisant de simplement préserver la culture et les traditions cadjin pour préserver le français en Louisiane, et ailleurs. 

 

L’héritage que portent ceux qui parlent la langue française n’est pas seulement une question identitaire, mais aussi une façon de s’ouvrir sur le monde. C’est une des raisons pour lesquelles il s’implique énormément dans les écoles d’immersions en Louisiane. « On plante les graines pour une renaissance du fait français en Louisiane », explique Zach, comme l’appellent les Louisianais venus à Edmonton pour l’Université d’été.

 

Projet politique donc, cette renaissance est intimement liée à toute la francophonie des Amériques. « L’ouverture sur le monde, c’est la fondation de cette francophonie, une diversité qui peut être partagée. Ensuite, la notion de communauté, c’est ce qui lui permet de faire face aux défis. »

 

Et ce, malgré la relation parfois délicate avec le Québec (au Canada surtout). « Dans notre famille dysfonctionnelle, c’est le grand frère qui a les clés ». 

 

Riche en image, l’intervention de Zachary Richard à la Radio jeunesse des Amériques a gonflé les voiles des participants, au rythme d’anecdotes, de poèmes, et de chansons.  

 

 

Réagissez sur le forum #udetefranco2013 ou @JournalLeFranco sur Twitter. 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut