Les parents francophones ont une voix officielle

La Fédération des parents francophones de l’Alberta (FPFA) devient officiellement l’organisme porte-parole des parents francophone auprès d’Alberta Education. « C’est une grande nouvelle pour nous que d’être reconnus par le ministre », admet la présidente de la FPFA, Claudine Lajoie.

Ce statut apporte beaucoup de crédibilité à l’organisme francophone qui appuie les parents et les conseils d’école dans le cheminement scolaire des enfants.


Le ministre de l’Éducation, Jeff Johnson, assure qu’il était important de reconnaitre la FPFA au sein d’Alberta Education. « Nous soutenons des organismes d’appui parental à travers la province. Les parents francophones ont maintenant un rôle au sein de l’entité provinciale », a affirmé M. Johnson lors d’une visite des bureaux de la FPFA, à La Cité francophone, le 18 octobre dernier.

Cette annonce s’accompagne d’une promesse de financement qui découlera directement du Ministère. La directrice générale de la FPFA, Mireille Péloquin, précise que cette entente reste à finaliser.

Besoins spécifiques
Depuis deux ans, la FPFA reçoit son financement à travers un partenariat avec Alberta School Council Association (ASCA). Se terminant en juin 2013, cette entente permet essentiellement d’offrir de la formation en français aux parents qui siègent aux conseils d’écoles.

 « Cela répond à une portion de nos besoins, mais le travail que nous avons à faire est beaucoup plus large que le partage de ressource pour des ateliers », mentionne Mme Péloquin.

La construction identitaire et la dimension de la transmission de la langue et la culture francophone s’ajoutent au mandat de la fédération dans l’appui qu’ils apportent aux parents.

« Il ne s’agit pas seulement de l’éducation. Nous sommes mieux placés pour desservir notre clientèle, car nous connaissons notre réalité », met de l’avant Claudine Lajoie.
 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut