Martin Deschamps en tournée dans certaines écoles

Le rockeur québécois a offert une conférence-spectacle qui aborde le thème de la motivation et de la différence aux élèves des écoles francophones Alexandre-Taché, Gabrielle-Roy, Joseph-Moreau et Maurice-Lavallée, ainsi que l’école d’immersion Sir George Simpson.

C’est avec fébrilité que les élèves de l’école secondaire d’Edmonton, Joseph-Moreau, se sont entassés dans le gymnase pour assister à la conférence spectacle, Martin Deschamps, le 1er octobre dernier.


« Je suis venu vous parler de ma vision de la vie et vous convaincre que je suis un gars chanceux, malgré les apparences », a affirmé l’artiste en guise d’introduction.

Le rockeur, handicapé de sa jambe droite, d’une partie de son bras gauche et de quelques doigts de sa main droite, est venu raconter son histoire, empreinte de volonté et de persévérance, sur un ton humoristique.

« J’ai l’essentiel, c’est-à-dire un bon cœur », a-t-il témoigné entre deux chansons qui ont fait danser les élèves.

Courage et persévérance
Martin Deschamps a passé les trois premiers mois de sa vie à l’hôpital puisque les médecins avaient prédit qu’il ne survivrait pas. Par la suite, il a fréquenté l’école publique, à une époque où les enfants handicapés étaient envoyés dans des centres spécialisés.

« Mes parents se sont battus pour moi et j’ai été un des premiers enfants handicapés à fréquenter un établissement public au Québec », se souvient le chanteur.

Conscient de sa différence, ce dernier a misé sur ses forces et sa bonne volonté pour aller se chercher des appuis et réaliser ses rêves. Très jeune, il s’est initié à la musique et a appris plusieurs instruments, dont la batterie et la basse. Son handicap ne l’aura jamais empêché d’arriver à ses fins.

Aujourd’hui, à 42 ans, Martin Deschamps compte sept albums à son actif et plusieurs tournées pancanadiennes, dont une prestation lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Vancouver en 2010. Un moment marquant de sa carrière déjà fructueuse. 

À la fin du spectacle, Yannick Duguay, élève de 8e année à Joseph-Moreau, s’est dit impressionné par le talent musical du rockeur. « Il est enthousiaste et il le communique. Avec sa conférence, j’ai appris que tu peux réaliser tes rêves et faire ce que tu veux dans n’importe quelle circonstance si on fait l’effort », a partagé le jeune qui a apprécié l’activité.

Activité scolaire
Il s’agit exactement de l’effet que la professeure de 8e année à l’école d’immersion Sir George Simpson, Nadia Grenier, cherche à créer. Voilà déjà trois ans qu’elle présente le parcours de Martin Deschamps à ses élèves.

« Chaque fois, je vois les étoiles dans leurs yeux alors l’an dernier j’ai commencé les démarches pour le faire venir en Alberta », explique-t-elle.

Mme Grenier introduit plusieurs artistes francophones auprès de ses élèves en immersion, mais précise que Martin Deschamps finit toujours par voler la vedette.

Cette dernière avoue qu’il n’est pas facile de trouver des modèles francophones en Alberta.

« C’est une conférence motivante pour les jeunes, surtout à cet âge. Il nous présente un cheminement intéressant. Quand je vois l’impact, je me dis que c’est important que cela continue », enchaine la professeure de français. 

Habitué des conférences, Martin Deschamps confirme qu’il reçoit plusieurs commentaires positifs après ses allocutions et se réjouit de l’accueil chaleureux qu’il a reçu à l’école d’immersion, malgré la barrière linguistique.

« J’aime bien sortir du Québec pour faire mes conférences et découvrir de nouvelles personnes. C’est sûr que je suis plus connu dans l’Est et il y a plus d’effervescence, mais je dois dire qu’ici l’ambiance a vraiment levé », fait remarquer l’artiste.

Le rockeur a laissé les élèves avec un message de paix : « La plus importante c’est la paix intérieure. C’est d’avoir confiance en soi, de s’aimer et d’être audacieux dans la vie. »
- Lysane Sénécal Mastropaolo

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut