Centre collégial de l’Alberta : premiers étudiants attendus... à Calgary!

Le programme de formation de préposé en soins de santé offert en français débutera le 29 octobre au collège Bow Valley.

La formation bilingue de 16 semaines, qui lance la programmation collégiale en français en Alberta, admet jusqu’à 16 étudiants qui recevront un certificat après avoir suivi des cours théoriques, travaillés en laboratoires cliniques et effectués un stage de formation en milieu hospitalier.


« Nous utilisons leur programme, validé et reconnu, et nous embauchons deux enseignants pour offrir la formation en français à tout le monde en province à partir de Calgary. Nous profitons de leur espace et leur expertise », explique la doyenne adjointe et directrice du Centre collégial de l’Alberta, Line Croussette, en parlant du partenariat mis en place avec Bow Valley.

Mme Croussette assure que les demandes d’inscriptions ont déjà commencé à rentrer. « Nous avons une bonne réponse, c’est encourageant. Mais nous devons faire plus d’efforts à Calgary puisque les gens sont moins au courant. Si c’était à Edmonton, ce serait déjà plein, le collège est situé au cœur de la réalité communautaire », laisse entendre Line Croussette

Le Centre collégial a déposé une demande auprès d’Alberta Health afin de faire approuver le curriculum du programme pour être en mesure de l’offrir aussi à Edmonton.

L’établissement en est à préparer des dépliants du programme qui seront distribués dans les centres d’emplois, les centres d’accueil pour nouveaux arrivants, les écoles et les régionales de l’Association canadienne-française de l’Alberta un peu partout en province.

Programme essentiel
La directrice du Centre collégial observe un besoin dans le système de santé albertain pour des employés bilingues capables de s’exprimer en français et un intérêt des gens pour suivre une telle formation. Son objectif est de pouvoir offrir un programme de deux ans en soins infirmiers auxiliaires.

Mme Croussette attend toujours d’obtenir l’autorisation et le budget de la province pour offrir ce programme. « Il s’agit de la base en terme de programmation collégial », enchaine-t-elle.

Une fois formés, ces finissants bilingues pourront travailler dans les établissements de santé aux quatre coins de la province et assurer un service en français à tous les francopho-nes, « et pas seulement dans quelques zones privilégiées », se réjouit Line Croussette.
- Lysane Sénécal Mastropaolo













 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut