Dix-neuf drapeaux internationaux ont été levés au Campus Saint-Jean (CSJ) le 27 janvier dernier, lors de la toute première cérémonie en l’honneur des étudiants internationaux qui sont de plus en plus nombreux à affluer au Campus chaque année.

« Ce qui rend un endroit attrayant ce sont les symboles. Le Campus Saint-Jean est situé à Edmonton dans le quartier Bonnie Doon, mais c’est une institution à caractère international dont nous sommes fiers. On veut que vous vous sentiez, symboliquement du moins, ici chez vous », a affirmé le doyen du CSJ, Marc Arnal, en s’adressant aux étudiants présents.


Il ajoute, à la blague, être bien conscient que le climat canadien en soi, peut leur être dépaysant.

La cérémonie avait également pour but de témoigner l’envergure internationale de l’institution francophone. « Ça fait plaisir d’être reconnue pour sa diversité », avoue Mina Elmadi, originaire du Maroc et maintenant à sa 2e année d’étude au Campus. Mme Elmadi était mandatée pour tenir le drapeau marocain durant la cérémonie.

Cette année seulement, le CSJ a accueilli 14 nouveaux étudiants étrangers. Il s’agit de la plus grosse cohorte à ce jour pour l’établissement.

Ces étudiants venus d’ailleurs apportent énormément de richesses à la vie étudiante de Saint-Jean, selon le doyen. Ils ont donc, chacun leur tour, brandi fièrement le drapeau de leur pays lorsqu’ils étaient nommés, avant de se diriger au buffet préparé pour l’occasion.

« C’est sûr qu’Edmonton c’est très différent du Maroc, mais ce qui est bien au Campus Saint-Jean, c’est que c’est une petite communauté. Tout le monde connait tout le monde, nous sommes comme une famille », témoigne Mina Elmadi.

La jeune femme fait remarquer qu’il y a aussi beaucoup d’efforts qui sont faits pour que les étudiants internationaux « puissent s’intégrer au campus et à la communauté. Je suis vraiment heureuse d’en faire partie ».

L’idée est venue du Campus Augustana de l’Université de l’Alberta, qui accueille des étudiants internationaux de plus de 40 pays et depuis plusieurs années, accroche les drapeaux représentant ces derniers, dans le salon Faith and Lounge du campus de Camrose.

« Je n’ai jamais vu une bonne idée que je ne pouvais pas voler et nous l’avons améliorée en plaçant les drapeaux à l’entrée pour que les étudiants voient qu’ils sont les bienvenus en arrivant au Campus », mentionne Marc Arnal.

Les drapeaux ont été accrochés au mur à la suite de la cérémonie. « Mon souhait c’est que l’on manque de mur à un moment donné », conclut Marc Arnal, visiblement content du nouvel aspect qu’arborera l’entrée du Campus.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut