Projet Accent: À la rencontre des professeurs du sud

Le 15 et le 16 février, le projet Accent s’est rendu à la convention des professeurs de Calgary, au Centre Telus. Cette rencontre a permis de mettre en vedette les activités pédagogiques de certains fournisseurs de services dans le sud de la province.  Quels sont les besoins dans ce domaine? Retour sur cet évènement.

Accent

« On avait 5 fournisseurs de services, on avait Accent, il y avait Destination clic, destiné aux jeunes dont le français est leur langue maternelle, et Explore une activité d’immersion française. Ces projets relèvent du CEMEC (Conseil des ministres d’éducation du Canada) », explique Gabriel Kreiner, coordinateur du projet Accent. Parmi ces projets provinciaux, d’autres activités locales ont pu présenter aussi leurs services.

Les ateliers de cuisine Cinq épices, basés à Calgary et organisés par la diététiste-nutritionniste Céline Bossé. Ces ateliers expliquent les bonnes habitudes alimentaires, à enseigner tôt aux plus jeunes.  

La Société de la petite enfance du Sud de l’Alberta (SPEFSA), a présenté de leur côté leur bibliothèque francophone. Cette bibliothèque est désormais à la disposition des enseignants. Enfin, Elections Alberta ont fait la démonstration de leur matériel pédagogique en français, en vue des élections qui arrivent l’année prochaine. Le but de leur démarche consiste à expliquer comment voter? Et comment être des citoyens engagés?  

« Si à Edmonton les organismes francophones se rendent au congrès des professeurs de NCTCA, à Calgary on côtoie des organisations plus locales », constate Gabriel Kreiner.

5Nouvelles rencontres

Le coordinateur du projet Accent a pu faire de nouvelles rencontres en relevant notamment les besoins des professeurs dans le sud de l’Alberta. Selon lui, certains sont eux-mêmes francophones et débutent dans le milieu de l’enseignement en immersion. « Beaucoup de ces enseignants cherchent à avoir accès à des activités en français disponibles en Alberta, que ce soit des excursions scolaires, des concours ou des ateliers à l’école », relève le coordinateur.  

L’objectif consiste à donner un maximum d’outils et d’opportunités aux jeunes afin de s’imprégner de la langue et d’être immergé.  Ces services sont très populaires auprès des écoles d’immersion, ne connaissant pas toujours la gamme des services contrairement aux Conseils scolaires francophones.

« Le rôle d’Accent permet de rejoindre certaines activités francophones pour que les jeunes puissent avoir une appréciation de la culture et vouloir un jour s’y intégrer dans le cadre de leurs études secondaires », précise bien Gabriel Kreiner, coordinateur du projet.   

D’autres membres de la zone franco se sont joints à Accent pour faire la promotion de leurs services dans le cadre de ces différents congrès que ça soit à Edmonton, ou à Calgary. Si les médias sociaux sont un bon moyen de faire connaître les activités de promotion, un autre congrès d’enseignants aura lieu le 7 et le 8 mars à Grande Prairie. Accent s’y rendra !

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut