Un centre de ressources francophones unique en Alberta

Créé en 2006, le Centre de ressources de la langue française de Grande Prairie comporte aujourd’hui plus de 18 000 documents à destination des professeurs, des parents et des élèves de tout l’Alberta.

« J’aurais aimé avoir ça quand j’étais encore prof en immersion dans ma salle de classe », raconte Lesley Doell, présidente de l’Association canadienne des professeurs d’immersion (ACPI) et consultante en langue française. C’est elle qui s’occupe du Centre de ressources de la langue française de Grande Prairie (CRLF), avec le soutien de Chelsea Buote.

Lancé en 2006 avec le soutien de nombreux partenaires – conseils scolaires anglophones et francophone de la région, Association canadienne-française de l’Alberta, Canadian Parents for French… –, le centre est financé par Patrimoine canadien. Son budget de 1,4 million de dollars pour la période 2013-2018 s’avère stable par rapport aux années précédentes.

Installé à l’intérieur de la bibliothèque municipale de Grande Prairie, le CRLF possède plus de 18 000 ressources : des livres bien sûr, mais aussi des documents vidéo, audio et multimédias. Des œuvres de fiction sont aussi de la partie. « On vient d’ajouter 3000 $ de romans pour les adolescents et 1000 $ de bandes dessinées », prend pour exemple Chelsea Buote, qui avoue que ses étagères commencent à être pleines.



Les premiers bénéficiaires sont les enseignants de langue française de la région, mais n’importe qui peut venir se servir. « On a des profs qui viennent de Calgary pour voir nos ressources ! », s’enthousiasme Lesley Doell. Bien sûr, il est aussi possible de se faire envoyer des documents par la poste. Les parents ou les élèves qui souhaiteraient travailler à la maison peuvent aussi faire des emprunts.

Outre ses milliers de ressources pédagogiques, le CRLF organise des examens pour valider son niveau de français (Diplôme d’études en langue française et Diplôme approfondi en langue française) et propose des services de perfectionnement pour les professeurs, notamment des défraiements pour assister à des ateliers de formation ou des conférences.

Le centre promeut les voyages scolaires vers des régions de langue française, au Canada ou à l’international. Un jumelage avec l’académie de Nancy-Metz (France) est d’ailleurs en train de se tisser. Des expériences virtuelles entre salles de classe ont déjà eu lieu mais l’idée serait d’organiser les premiers voyages d’ici octobre 2015. C’est avec cet objectif en tête que Lesley Doell et Marcel Lizotte, le directeur général du Conseil scolaire Nord-Ouest, étaient à Nancy ce mercredi.

http://www.frenchlrc.ca/fr

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut