Imprimer cette page

Le stage de leadership 25 attire les jeunes du Centre-Est

Les quatre participants du deuxième niveau des stages de leadership donnés par Francophonie jeunesse de l’Alberta (FJA) viennent des écoles du Conseil scolaire Centre-Est (CSCE). D’ailleurs, le projet sur lequel deux d’entre eux travaillent consiste à reprendre l’organisation du rassemblement annuel des élèves des écoles Beauséjour (Plamondon), des Beaux-Lacs (Bonnyville), du Sommet (Saint-Paul) et Voyageur (Cold Lake) : le BBSV.

« Quand j’étais en 7e année, il y avait quatre BBSV par année et c’était la chose la plus cool à faire », raconte Andrea Gauthier de Plamondon. Son coéquipier Maaliter Teng-yang et elle ont choisi de faire quelque chose de différent. Habituellement organisé par la direction des écoles ou par les enseignants, le rassemblement sera cette année « par et pour les jeunes », insiste Maaliter. Ils ont d’ailleurs choisi un thème multiculturel qui reflète leur réalité scolaire. « Nous aurons des ateliers de cuisine, des sports et de la musique », expliquent-ils. Des artistes du Centre de développement musical présenteront également un spectacle.


Gabriel Mahé, lui aussi de Plamondon, a choisi de promouvoir les efforts du groupe de théâtre de son école. « Je vais organiser une pièce dans le BBSV et pour aller à la Chicane. Et peut-être aussi une soirée de théâtre dans la communauté. » Comme la municipalité vient juste de terminer la construction d’un théâtre, le projet de Gabriel tombe à point : « Ils ont même dit que je pouvais utiliser le théâtre gratuitement pour organiser une représentation et, comme ça, faire le promotion de la nouvelle salle en même temps.

Ces jeunes ont passé deux jours à Edmonton avec les formateurs de FJA, Caroline Kreiner et Paul Kopjar, afin d’apprendre tous les aspects de la gestion de projets. Sadia Mansouri de l’école du Sommet à Saint-Paul y a également participé mais n’était pas présente le jour de l’entrevue. Celle-ci a déjà lancé un projet de journal étudiant qui paraît deux fois par mois. Elle souhaite organiser une cérémonie de remise de prix et d’exposition des articles des journalistes en herbe de 5e et 6e année qui ont participé à son journal.

« C’est la première fois qu’on offre ce stage dans ce format-ci et qu’on a tant de participants. On a de grands espoirs pour nos participants », conclut la vice-présidente de FJA, Caroline Kreiner.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)