Vingt écoliers fiers de leurs robots de plastique


Le 17 janvier, l’École Joseph-Moreau d’Edmonton enverra une vingtaine d’élèves au campus de NAIT pour participer à la compétition de robotique First Lego League réservée aux 9-14 ans.

« Ce qu’ils veulent, c’est que les jeunes apprennent en s’amusant, que ce ne soient pas les profs ou les parents qui décident », explique Annie Dansereau. La professeure de robotique de l’École Joseph-Moreau accompagnera ses 20 élèves – 10 en 8e année (photo en pied de page), 10 en 9e (photo ci-dessus) – au campus principal de NAIT le 17 janvier… mais n’interviendra pas lors des présentations.

L’évaluation se découpe en quatre parties. Tout d’abord : la présentation du projet de recherche. L’équipe des 8e année de Joseph-Moreau a ainsi travaillé sur une tablette adaptée à la dyscalculie. « J’ai lu un texte d’un élève qui avait de la dyscalculie… C’était un peu triste et j’ai voulu faire quelque chose pour l’aider », explique Isabella Wachowicz. Les 9e année, quant à eux, ont travaillé sur un projet de gant programmable à distance pour aider les élèves à maîtriser l’écriture. « Cela pourrait aussi servir à certains autistes, dans des pays du tiers-monde ou pour apprendre une langue étrangère », suggère Katrine Perich.


Le deuxième volet de la compétition consiste à amasser le maximum de points en un temps limité avec son robot en Lego préprogrammé pour réaliser certaines tâches : se déplacer grâce à des repères de couleur, attraper des anneaux, lancer une balle dans un but, etc. C’est bien sûr le clou du spectacle.

Dans la troisième partie, les jeunes doivent présenter le robot qu’ils ont conçu à un jury. « On a eu un problème au début : le robot n’allait pas droit. Je pense que c’était à cause du poids », raconte de son côté Henri Davoine (8e année).

Enfin, la quatrième partie de la compétition réside dans l’esprit d’équipe. La communication au sein du groupe est évaluée, ainsi que les  interactions avec les autres équipes et certaines activités réalisées au cours de l’année, à l’image de l’atelier « Êtes-vous cyber-avertis ? » proposé par les 9e année aux parents, en novembre dernier.

Le premier prix sera synonyme de billet d’avion pour la Californie afin de participer au championnat nord-américain à Legoland. L’École Joseph-Moreau y est déjà allé deux fois depuis 2010.

Chez les 9e année, l’excitation est palpable. « Toutes les heures qu’on met [dans ce projet], ça vaut la peine puisqu’on va à la compétition. C’est vraiment amusant ! », assure Katrine Perich, qui a déjà tenté l’aventure l’année dernière. Bonne chance à eux.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Aller au haut