Imprimer cette page

École francophone à Scenic Acres, un projet dans l’illégalité ?

Save Our Park tente un dernier recours contre le projet d’école francophone à Scenic Acres. L’association de résidents du quartier a saisi le conseil scolaire FrancoSud en justice pour cession de titre de propriété illégale.

 

La bataille de Scenic Acres continue. Depuis le début de l’année, l’association de quartier Save Our Park demande à ce que le conseil scolaire FrancoSud revienne sur sa décision d’implanter une nouvelle école francophone sur le parc de Scenic Acres. En septembre, le conseil scolaire avait décidé de faire une rencontre portes ouvertes afin de démontrer que ce projet ne dénaturerait pas le parc, et que c’était le meilleur emplacement possible pour la nouvelle école.

 

Save Our Park a cependant décidé de ne pas en rester là et tente une dernière action. L’association a ainsi soulevé un problème juridique dans ce projet : le conseil scolaire des écoles publiques de Calgary aurait enfreint une loi, la Muncipal Government Act, en cédant le terrain de Scenic Acres au conseil scolaire FrancoSud. En effet, lorsqu’une propriété appartenant à un conseil scolaire n’est plus utilisée, elle doit théoriquement revenir à la Ville de Calgary.

 

« La loi a été violée et quasiment tout le monde s’accorde là-dessus », explique Jim Palmer, porte-parole du mouvement Save Our Park. « La décision judiciaire permettra de savoir s’il y a des raisons juridiques qui ont rendu possible l’infraction de cette loi ». L’association réitère qu’elle ne souhaite pas annuler le projet mais implanter la future école dans un autre emplacement, à proximité des grands axes routiers, comme Hamptons ou Rocky Ridge. Selon la présidente du FrancoSud, Anne-Marie Boucher, le terrain de Scenic Acres est idéal pour accueillir ce projet d’école, et aucun autre emplacement n’est envisageable.

 

Si la justice donne raison à l’association Save Our Park, les résidents chercheront à imposer une protection permanente du parc afin qu’aucun bâtiment ne puisse y être construit. Dans le cas contraire, le mouvement de quartier travaillera avec le conseil FrancoSud afin d’intégrer la nouvelle école au mieux dans leur environnement résidentiel.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Éléments similaires (par tag)